No 11 GUANGZHOU No 12 SANYA

.Dans le premier, il pleut !
Aussi, pour ne pas vous saper le moral, j’ai fait un groupage avec Sanya et là, vous verrez, la température remonte!

GUANGZHOU No 11
Nous sommes arrivés sous des trombes d’ eau, comme à Guilin, heureusement que c’est la saison sèche !
Notre hôtel est très décevant, la chambre ne ressemble pas du tout à la photo.Le quartier où nous sommes est comme le Sentier, à Paris, les gens s’agitent dans tous les coins avec des ballots de vêtements, sous la flotte, heureusement il y a des arcades.
L’après-midi nous marchons dans la rue piétonne: un boucan infernal, devant chaque boutique, une vendeuse s’égosille avec un portevoix pour attirer le chaland!
Mais quand on lève les yeux on peut voir les magnifiques immeubles de style ArtDéco qui bordent la rue.
Nous avons changé d’hôtel,
nous sommes désormais dans une banlieue au nord, desservie par le métro et proche de l’aéroport( après demain nous décollons à 7h30), nous avons une grande chambre douillette avec vue sur les champs des maraîchers qui se font grignoter par les immeubles.
Nous sommes au 8ème étage, à l’arrière et n’entendons pas les bruits de la rue…. Seulement les avions en phase d’atterrissage qui passent quasiment devant notre fenêtre !
Il a plu toute la journée presque sans interruption, il y a un énorme marché juste à côté de l’hôtel, nous restons dans le quartier et le soir nous tombons sur un couple de français expatriés qui ont atterri là car ils s’envolent demain pour l’Australie!
Allez, le lendemain on se secoue!
La gentille réceptionniste nous réveille à 5 h du mat. pour la navette aéroport, j’ai beau lui expliquer qu’on ne part que demain, 10 mn plus tard on frappe à la porte !
À 9 h, on est fin prêts, dehors la pluie n’a pas cessé, nous nous engouffrons dans le métro, j’ai finement décidé d’une visite dans un endroit bien abrité :le Mausolée des rois Yue du sud!
La chambre funéraire est faite d’énormes pierres assemblées, le roi y était enterré avec ses 4 concubines et quelques serviteurs, des chiens des vaches des cochons et tout ce qu’il fallait pour cuisiner!
Dans le musée il y a une expo intéressante d’oreillers … en céramique, ça devait être saignant les batailles de polochon!!
Après une petite pause déjeuner, nous attaquons le « parcours santé du combattant « , les couloirs du métro, les passages souterrains, les passerelles, les escaliers, les Escalators, les Escalators en panne ( hou, ça c’est raide!), encore le couloir du métro… interminable !
Rien ne nous a été épargné, tout ça pour quelques renseignements sur les bus pour Shenzhen !
Après cette gymnastique, nous rentrons à l’hôtel ….il pleut toujours.
Mais rassurez-vous, demain nous serons à la plage !
Dernière minute:
Nous avons pris la navette de 5h, ça nous semblait un peu exagéré pour un vol à 7h30, mais la réceptionniste a insisté ….
Finalement elle avait raison, les contrôles sont tellement longs qu’on a failli louper l’avion !

SANYA No 12
Comment on est tombés sur Sanya ?
Tout à fait par hasard, Alain regardait des hôtels sur booking.com et ça lui a proposé Sanya. Pas bête, il a tout de suite remarqué les cocotiers et comme nous étions justement dans les brumes de Chengdu, l’idée s’est imposée d’elle-même.
Sanya est la 2ème ville de l’île de Hainan ( tout en bas, encore un peu plus bas… là, vous y êtes, enfin pas vous, NOUS y sommes !)
Climat tropical, cocotiers, tout y est, ça manque seulement un peu d’intimité !
Les chinois disent que c’est un petit Hawaï, c’est à la même latitude
La ville s’étire le long d’une très belle baie entourée de montagnes qui ont le bon goût d’arrêter les nuages. Tout le bord de mer est flanqué de buildings flambant neufs(ou en construction), on dirait la côte espagnole quelques années en arrière.
Plus on est proche du centre ville….plus il y a du monde.
Donc nous sommes partis à l’autre bout de la baie, il y a des buildings aussi mais c’est beaucoup plus tranquille. Nous avons trouvé un appartement avec cuisine ( four micro-ondes) et même une grande baignoire ronde sur le balcon!
Nous sommes dans le coin des russes, ça nous change un peu !
Hier nous sommes allés en ville pour remplir le frigo….. La galère pour rentrer !
Les taxis ne s’arrêtent même pas, et les bus sont pleins à craquer, du coup on n’y retournera pas, il y a des fruits. de l’eau et de la bière pas loin de chez nous et quelques restos à 1/2 d’h de marche( on pourrait même prendre le bus)
Ce matin nous avons fait une longue promenade sur la plage, ce qui m’a permis de me livrer à une petite étude sociologique :
Les femelles russes portent des bikinis, la taille dudit bikini étant inversement proportionnelle à la masse de celle qui le porte.
Mais il y a aussi quelques canons, alors là je m’efforce ( sans trop de succès) d’intéresser Alain aux coquillages!
Les mâles russes souffrent aussi de déformations abdominales dues à l’absorption massive de vodka, pour eux comme pour les mâles chinois, le dress-code ( c’est comme ça qu’on dit dans les magazines féminins) c’est chemise et bermuda à motifs hawaïens.
C’est d’un chic fou !
J’oubliais, la tenue ne serait pas complète sans le chapeau de paille portant l’inscription: Ronaldinho !
Certains mâles chinois la jouent plus décontracté: pantalon noir remonté négligemment sur les genoux et chemise blanche ou pastel…. genre, je sors du bureau.
Le top du top c’est la demoiselle chinoise:
Accompagnée de son boy-friend, elle prend la pose comme pour une couverture de magazine. Elle porte une large capeline ou une ombrelle pour ne pas gâcher son teint de lis, une robe vaporeuse qu’elle laisse traîner dans l’eau, à la main des escarpins !
Autant les jeunes chinoises s’habillent en ville de façon plutôt indécente…. autant elles se couvrent à la plage !
Quand elles ne se baignent pas en short ou tout habillées, elles portent des maillots 1 pièce avec jupette comme nos mamans dans les années 50 !
À ajouter au catalogue:
Pour mâles et femelles de toute provenance, le fin du fin c’est d’arriver sur la plage avec le peignoir de l’hôtel !
Ça me rappelle, par certains côtés la plage de Chaungtaw Beach, au Myanmar.
On voit bien que pour un certains nombre de chinois, c’est leurs premières vacances à la mer.
Sanya est une destination » lune de miel », il y a même ce qu’ils appellent un « Scenic spot », 3 rochers sur la plage, pour les voir il faut payer 150yuans ( presque 20€), les jeunes mariés y font les photos et il y a tous les ans un  » festival du mariage »
Ensuite ils s’achètent t-shirts et shorts identiques!
Quand à moi, j’ai sacrifié au kitsch, je me suis acheté une nouvelle paire de tongs à bascule… Avec une fleur cette fois !
Pour la chemisette hawaïenne à motif panda, Alain reste intraitable.
Hier soir, dans le quartier des restos où nous allons dîner, l’effervescence était à son comble, ce doit être le début de la haute saison, toutes les femmes qui maraudent sur leur scooter aménagé en magasin ambulant étaient à l’arrêt, tous les touristes se jetaient sur les chemises, les maillots, les robes de plage. Il y avait un tas de petites cuisines qui proposaient fruits de mer, poissons en brochettes et coquillages, tout ça avait l’air très frais….mais on reste prudents!
Nous, nous préférons dîner chez les Huis, les pâtes sont délicieuses et il nous suffit de désigner la photo du plat qu’on veut ( ça ne ressemble jamais de toute façon!)
Nous avons essayé d’aller voir un peu plus loin au bout de la baie, tentative un peu infructueuse, nous n’avions pas le bon bus !
On va donc continuer de se contenter des alentours!
Après un petit km à la brasse (3 aller-retours, la piscine est tellement grande !), nous rentrons « chez nous » et cuisinons une omelette aux pommes de terre, un délice, je crois que je vais éclater !
Finalement, hier on est repartis faire un tour à Sanya-ville, nous n’avions plus de baguettes dans le congélateur ( il est temps qu’on rentre !)
La ville est à l’embouchure de la rivière…. Sanya!
Il y a des centaines de sampans, c’est un village sur l’eau, sur la rive gauche sont amarrés quelques yachts incongrus.
J’ai lu quelque part que chaque milliardaire chinois possède une villa à Sanya ( de l’autre côté, après la rivière), il y aurait aussi beaucoup de prostitution, nous on n’a rien vu…c’est vrai qu’on se couche avec les poules ( euh!,pas celles-là !!)
L’île de Hainan a l’air plutôt intéressante, il y a de belles montagnes( vu d’avion!), il y a sûrement aussi des endroits plus sauvages!
Nous ne serions jamais venus ici, si nous ne nous étions pas trouvés en Chine, mais je ne regrette pas du tout, nous étions bien nous avons beaucoup marché et nagé.
Peut-être même qu’on y retournera.

20121220-180012.jpg
Pêcheur à pied

20121220-180029.jpg
Retour des pêcheurs

20121220-180054.jpg
La baie de Sanya

20121220-180107.jpg

20121220-180135.jpg
sportives

20121220-180220.jpg

20121220-180240.jpg

20121220-180303.jpg

20121220-180323.jpg
Bain de sable

20121220-180351.jpg

20121220-180451.jpg

20121220-180506.jpg

20121220-180532.jpg

20121220-180603.jpg
Jeunes mariés

20121220-180625.jpg

20121220-180651.jpg

20121220-180715.jpg

20121220-180745.jpg
Jolie bouée

20121220-180812.jpg

20121220-180838.jpg

20121220-180906.jpg

20121220-180938.jpg
Poissons séchés, pincez-vous le nez

20121220-181004.jpg
Le port

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s