INDONÉSIE :SOLO, JOGJA

Solo ou Surakarta est la 2ème ville de Java Est après Surabaya.
Nous arrivons à la nuit tombée, après 7h de train, nous faisons le bonheur d’un chauffeur de taxi ( il va pouvoir payer les études de ses gosses!), notre hôtel est superbe, la chambre est magnifique, immense……mais. .. il n’y a qu’une toute petite fenêtre qui donne sur un couloir où Il y a plus loin une fenêtre, d’où on aperçoit quelques toits !
C’est sinistre!
Dimanche matin nous partons visiter le Kraton ( le Palais du Sultan), et d’une, on s’ est trompés de Kraton! !
Il y en a deux parce qu’en 1700 et des bricoles le Chef de guerre du Sultan de l’époque a fait sécession ( c’est sûr !)
Donc nous, on va direct au moins bien!

20131125-170901.jpg
Le chauffeur du bus fait la sieste
Mais nous avons eu beaucoup de chance car il y avait un guide francophone qui nous a donné plein de renseignements, nous n’avons pas regretté.

20131125-170918.jpg
Les appartements privés de la sultane

Ensuite il s’ est mis à pleuvoir et comme nous n’envisageons pas de passer beaucoup de temps dans notre « cellule », nous avons investi dans 2 ponchos verts en plastique.
Nous sommes entrés dans l’hôtel en
même temps qu’une mariée en robe blanche, ça faisait un sacré contraste! ( mariage pluvieux, mariage heureux!)

20131125-170941.jpg
Ça, c’est nous en martiens

20131125-171614.jpg
Et la jolie mariée

Puis, toujours emponchotés de vert, nous nous sommes mis en quête de nourriture.
Ça n’a pas été simple mais on a fini par trouver un petit resto, c’était bon.
Cette ville est très moche, on dirait qu’elle est restée à la fin du 20ème siècle, tout est en pleine déliquescence, difficile de se promener à pied, les trottoirs sont réservés aux 2roues, les rues sont sales!

Le lendemain, les ponchos verts au fond du sac, nous allons visiter le « bon » Kraton, et là, …surprise, Solo c’est comme une huître couverte de vase, dans laquelle se trouverait une perle !
D’abord c’est une haute muraille autour de laquelle tourne la horde des scooters, à l’intérieur, soudain , c’est tranquille.

20131125-175127.jpg
La horde sauvage

Les belles demeures des courtisans et des dignitaires sont habitées par des familles qui laissent tout à l’abandon.

20131125-172331.jpg

20131125-172354.jpg

Le Palais est beau, on ne peut visiter que le Musée car le Sultan vit là avec sa famille.

20131125-174158.jpg

20131125-172449.jpg

20131125-172409.jpg
Tandis que le sultan de l’autre Kraton ( celui d’hier), soutenait la guerre d’indépendance, celui-ci avait pris parti pour les hollandais, mauvaise pioche!
Il a perdu toute crédibilité, il n’a plus qu’un rôle « décoratif ».

20131125-172429.jpg
À la façon de Brice
Le Musée est intéressant mais très mal entretenu.

20131125-172516.jpg

20131125-172542.jpg
Un curieux carrosse, bizarrement entouré d’anges!

20131125-173959.jpg
Quelques uns des sultans
Faire le tour du Kraton, c’est déjà une belle rando,

20131125-174224.jpg

20131125-174240.jpg

20131125-174300.jpg

20131125-174316.jpg

20131125-174329.jpg

on rentre à l’hôtel par le
« Pasar Klewer », le marché au batik, on finit par ne plus supporter!

20131125-174609.jpg

Puis nous repartons en sens inverse pour retrouver le resto coréen qui était fermé hier. Nous avions prévu également d’aller rendre une petite visite, à une quinzaine de kms, à « l’homme de Java », mais la flemme nous tombe dessus, on se dit que, depuis le temps qu’il est là, il peut bien attendre notre prochain passage!
On traîne un peu en ville et on rentre faire la sieste.
Mardi midi nous repartons pour Jogja, la voiture de l’hôtel nous amène à la gare, 1h1/4 de train.
Quand nous arrivons à Jogja, il se met à pleuvoir!
Nous retrouvons avec plaisir notre hôtel, notre chambre,
sa grande baie vitrée et le petit balcon!
Mercredi matin, cette fois on visite le Kraton de Jogja:
Dans un 1er temps, on paye l’entrée pour la visite du Kraton (1 € pour 2 avec l’appareil photo !), il n’y a rien à voir!
On tombe sur des hollandais qui nous signalent une autre entrée!
On trouve la bonne entrée (2 €, ça va encore!), il y a un spectacle de marionnettes, accompagné par un orchestre de gamelan ( le gamelan, faut être né dedans, sinon c’est…lassant! ), on prend quelques photos et on continue la visite.

20131125-214322.jpg

20131125-214343.jpg

20131125-214406.jpg

20131125-214439.jpg
Les employés du Kraton sont des « abdi dalem », il y a un cérémonial très lourd pour chaque occasion

Sensationnelle, la visite:
Des salles de vaisselle, des verres, des photos de Buwono I, II, III, IV, V, VI, VII, VIII et la famille,

20131125-215151.jpg
Un « Buwono, on dirait Mr Spock
le détail de toutes les cérémonies, jusqu ‘ à ce que nous arrivions au héros de la guerre d’indépendance, le fameux Buwono IX
Là, c’est l’apothéose!
Au moins 3 salles rien que pour lui, des détails émouvants: dans une vitrine, les chaussettes de Buwono IX (elles semblent propres, j’ai loupé le caleçon! ).

20131125-215423.jpg

20131125-215503.jpg
BuwonoIX en compagnie de Baden Powell
Ce Buwono là est mort en 1988, son successeur, Buwono X , est moins intéressant, on le voit en photo avec Madame et leurs 5 filles ( le pauvre soupire Alain!).

20131125-215720.jpg
Buwono X
Cette tranche d’histoire nous a donné faim, nous décidons (d’un commun accord) de déjeuner au restaurant de l’autre soir, celui qui nous a valu une scène de ménage (voir le 1er article sur Jogja!)
C’était très bien, on y reviendra.
Puis nous rentrons à l’hôtel par de petites rues, les trottoirs ne sont pas occupés par les deux-roues, malheureusement, les gens du quartier, par un louable souci d’esthétisme, ont placé des jarres de fleurs partout!

20131125-221320.jpg

20131125-221356.jpg

20131125-221430.jpg

20131125-221510.jpg
Pas mal le maillot pour l’eau froide de l’Atlantique!
Ici, personne n’envisage sérieusement de faire plus de 50m à pied!
Nous ressortons au coucher du soleil, pour une longue balade, il fait très doux, les rues sont noires de monde.

20131125-221839.jpg

20131125-221858.jpg

20131125-221916.jpg
Le Monument à l’indépendance (1949)

20131125-221942.jpg
chez « Makota Batik « ( une institution)
Nous cherchons vaguement une robe pour la petite Ainhoa, finalement nous renonçons, le batik nous sort par les yeux !
Vendredi j’ai un coup de ras le bol, tout ce monde, ce bruit, ces motos, c’est trop!
Nous rentrons à l’hôtel après le déjeuner.
Samedi c’est notre dernier jour à Jogja, nous prenons l’avion demain.
Alain a bien vu que j’ai pété les plombs hier, il me fait un jeu de piste génial, nous évitons les rues à fort trafic, nous nous retrouvons dans des petits « kampungs »(quartiers ou villages), pas ou peu de 2 roues, les gens nous sourient.
Je commence par une séance chez le coiffeur puis nous déjeunons au restaurant.
En suivant vous aurez tout notre parcours en photos.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s