TAKAYAMA, NIKKO, TOKYO ET FIN DE L’AVENTURE!

Nous arrivons à Takayama ; le temps de prendre les renseignements au bureau du tourisme, d’acheter quelques provisions pour le petit déjeuner et de boire un café, la navette de l’hôtel est arrivée.
C’est un hôtel assez grand, un hall immense, beaucoup moins intime que notre « ryokan », les dames de la réception parlent l’anglais mais 1 mot sur 2 seulement!
Nos chambres sont grandes, à l’occidentale.
Nous allons rapidement « goûter  » le bain. Ça se trouve au sous-sol de l’hôtel et c’est gé-nial !
Il y a une d’abord une grande salle pourvue de fauteuils confortables et de la télévision, puis la pièce où on se déshabille et où on se   une beauté après le bain : une vingtaine de sièges devant des miroirs et des tablettes équipées de sèche cheveux, brosses jetables, tout le nécessaire de toilette, lotion, crème, coton etc….
Ensuite on passe au bain: là encore une vingtaine de petites stalles où on se lave soigneusement, assise sur un petit tabouret et au milieu le bain, grand comme une piscine, 40 cm de profondeur, rempli d’eau ( très )chaude.
Sur le côté en entrant il y a un sauna et un petit bassin assez profond d’eau très froide ( elle doit être à -15 degrés !).
Au fond il y a un jaccuzzi, puis une double porte qui fait sas pour aller dans le petit jardin où on trouve un dernier bain plus petit et deux baignoires individuelles abritées sous un auvent!
Maryse et moi en profitons allègrement, ça me rappelle l’ambiance humide des hammams marocains…Sauf que les japonaises rigolent moins !
Le lendemain, après le bain du matin, nous prenons la navette pour nous rendre en ville:
Takayama se trouve au coeur des « Alpes Japonaises », c’est une petite ville très touristique qui a gardé un beau centre ancien, nous commençons par un tour au petit marché en plein air, le long de la rivière.

image

image

Il fait un froid de canard ( surgelé ), nous avons de la chance, nous sommes en pleine vague de froid, la température est tombée de 10 degrés depuis hier !

image

Les charpentiers de la région de « Hida-Takayama »étaient  très réputés
Donc on se « caille »!
Il paraît qu’en France il fait très beau, marrez-vous !
Du coup nous entrons dans toutes les boutiques de souvenirs pour nous réchauffer et nous échouons au « 7 eleven » où se trouve une machine à café et quelques sièges!
Nous visitons une belle maison, la charpente est magnifique, il y en a comme ça une quinzaine, certaines sont des fabriques de saké .

image

image

Le saké de la région est renommé car il est fait avec une eau de source très pure. On en achète une bouteille ( primé 5fois).

image

On traîne jusqu’au déjeuner, pour Alain et moi une bonne soupe chaude !
Ensuite nous retournons au « 7 eleven » ( au meilleur de la journée il a fait 6 degrés !) pour un autre café .On ne boit pas que du thé au Japon, on y trouve même partout du très bon café.
Finalement nous allons attendre la navette dans la salle d’attente
( chauffée ) de la la gare.
Le froid nous a un peu gâché la journée, c’est un peu tôt dans la saison, beaucoup de commerces sont encore fermés et ça c’est plutôt mieux car sinon la visite doit se résumer à une sucession de magasins!

image

Le costume du « ninja « 

image

Le demi rideau devant la porte signifie que le restaurant est ouvert

Heureusement le bain nous attend et nous nous y plongeons avec délice!
Au matin la surprise est de taille: une fine couche de neige recouvre les arbres et la campagne environnante, c’est Alain qui est content , il aime tant la neige!!!!

image

Je me précipite au bain, (il n’y a que 3 femmes à 7 h du matin) et je passe dans le jardin pour faire quelques photos. Une dame arrive, je lui fais comprendre que je voudrais une photo, elle s’exécute en rigolant , nous barbotons un moment dans nos baignoires puis elle s’en va.

image

Je suis assise dans la neige essayant de comprendre comment fonctionne le retardateur, ma nouvelle copine revient, elle veut refaire une photo, je me mets derrière un rocher surmonté de neige, la photo est super. . Je ne la mettrai pas sur le blog ( que penseraient mes arrières petits enfants, plus tard !)
Nous attendons 13h pour prendre le bus, nous allons visiter le site de Hida no Sato: Il s’agit d’un village de conservation de fermes anciennes de la région, c’est plaisant, bien présenté, les fermes sont authentiques, elles ont juste été déplacées. Seulement il fait vraiment froid !

image

Même le martin-pêcheur semble givré

image

image

La cabane des pompiers
image

un détail de la charpente
image

image

Nous rentrons nous réchauffer à l’hôtel et , devinez quoi, me voici de nouveau en train de faire trempette!
Ce matin nous reprenons le train et nous rejoignons Nikko, dernière étape avant le retour à Tokyo. Cette petite pause à Takayama aura été bienvenue, nous commencions à fatiguer !
Un voyage un peu long pour rejoindre Nikko, mais de magnifiques paysages enneigés, nous traversons le Parc National du Chubut.
image

Du train

Quand nous arrivons à Nikko ( la petite gare est croquignolette), le chauffeur de l’ hôtel nous attend. Nous avons des chambres japonaises, les futons sont très confortables, par contre les tables basses conviennent moins à nos genoux ( un peu usés!).
Là aussi il y a un bain, plus petit mais agréable. Nous partons à la recherche d’un « konbini », nous achetons sushis et sashimis, nous avons réussi à liquider la bouteille de saké, il était excellent, nos amis achètent une bouteille de vin blanc japonais ( il se laissait boire !). Nous avons peu de temps à Nikko, le compte à rebours à commencé et nous voulons aussi profiter de Tokyo, mais nous allons visiter le mausolée du Shogun Tokugawa leyasu, Toshogu Shrine, une splendeur.

image

image

image

image

image

image

image

image

image

Nous terminons par le joli pont rouge qui enjambe la rivière et retournons chercher nos bagages à l’hôtel.
Le réceptionniste nous propose spontanément de nous emmener à la gare ( ce n’était pas prévu ) Nous profitons de l’aubaine, et 1h et 42 mn plus tard nous sommes à la gare de Ueno, à Tokyo.
Comme ça semble un peu compliqué de rejoindre notre hôtel, nous prenons un taxi: Le chauffeur porte des gants blancs, la porte s’ouvre automatiquement, les sièges sont recouverts d’une cretonne blanche, et pour 1000yens (7€), il nous amène à bon port !
L’hôtel nous déçoit un peu, la wifi n’est pas bonne ( et comment je vais envoyer mon blog ?), l’immeuble voisin est en travaux et une énorme bâche fait une sorte de toit et nous cache la lumière du jour! On proteste un peu à la réception, d’autant que nous avons 2 chambres pour 3 nuits, finalement nous déménageons au bout du couloir (tunnel !), et la wifi est top . Le lendemain c’est au tour de Maryse et Francis.
Nous sommes samedi matin, il pleut Alain et moi allons visiter le Musée National. Nous sommes un peu déçus, il n’est pas très grand, peu de peinture.
Par contre il y a :
de superbes armures de Samouraï
image

image

Un joli casque très seyant!

des épées et des sabres
image

image

des kimonos anciens et des costumes du « Kabuki »

image

image

des estampes (évidemment)
image

des paravents
image

et j’ai adoré la « carte routière « , un rouleau presque aussi long que le chemin qu’il décrit! L’ancêtre du GPS en quelque sorte !
L’après midi le temps s’est nettement amélioré et nous en profitons pour traîner du côté de Ginza ( les « Champs-Elysées  » de Tokyo), comme à Paris il y a du luxe et aussi du cheap, et la foule est très mélangée.

image

image

image
image

Le week-end les principales artères commerçantes sont piétonnes
Près de la gare de Yuracucho, nous trouvons un petit marché, un charmant monsieur à qui nous achetons des muffins aux myrtilles (hmmm!), nous explique fièrement que le « manager »est un français et que c’est un marché de « maraîchers « .En tout cas ça marche du tonnerre!

image

image
des cireurs de chaussures en noeud pap’ et casquette, l’idée que les japonais se font de la « french touch « !

Dimanche, pour notre dernière journée il fait beau et tiède. Nous partons tous les 4 visiter les jardins du Palais Impérial. Nous arrivons dans un grand parc et sommes aimantés par une rangée de magnifiques cerisiers fleuris :
image

On fait quelques photos « cuculs » ( tout le monde le fait à longueur de journée. ..c’est contagieux!)

image

image

Super ambiance de dimanche matin: pique-nique sous les cerisiers, cyclistes, joggers…
image

On s’aperçoit que les japonais qui ont l’air parfois de vivre sur une autre planète, ne sont pas si différents de nous.
image

Nous avons trop traîné au parc et on a loupé les jardins, pas trop grave, ce sera pour la prochaine fois ! Pour le moment il faut nous sustenter, l’offre locale est assez chère dans ce quartier. .. on se retrouve dans un resto mexicain!
Ensuite nous changeons complètement de coin pour aller voir les « cosplays » que nous avions loupées à notre arrivée.
Nous sortons du métro à Omote Santo, une avenue très, très chic, où déambule une foule énorme,

image

nous passons devant la jolie gare de Harajuku
image

et trouvons la Takeshita-dori ( rue) Et voilà le résultat :

image

image

image

image

image

Il y a une ambiance géniale, nous sommes ravis. Nous rentrons à l’hôtel un
peu vannés, demain matin on se lève tôt, ce dernier jour à Tokyo était super !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s