CHINE:YUNNAN, SHANGRI-LA

Nous avons quitté Chengdu en fin d’après midi , nous arrivons à l’aéroport de Shangri-La un peu avant 20h.
La navette de l’hôtel vient nous chercher, l’arrivée est magique.

image

Un temple illuminé au sommet d’une colline surplombe la vieille ville. Il a plu et les pavés renvoient le reflet des lumières , les maisons anciennes sont très belles, il y a de la musique dans tous les bars, notre hôtel est plutôt bien.
Nous dînons d’une soupe de nouilles avec du yack….ça tient au corps.
Après une petite promenade digestive ( sur les pavés glissants!), nous rentrons nous coucher.
Le lendemain matin tempère notre enthousiasme!
Le centre de la ville ancienne a brûlé le 11/01/2014.
300 maisons sont parties en fumée .
La vieille ville n’est plus qu’un grand chantier, la reconstruction avance à la chinoise, à une vitesse impressionnante.

image

Seulement ce ne sera plus que de l’ancien »artificiel ».
Nous allons visiter le joli temple sur la colline ( épargné par les flammes),
image

image

l’énorme moulin à prières

et à la tombée de la nuit, sur la « Place du Clair de Lune », retentit soudain de la musique:
Tout le monde se met à danser en rond, les jeunes et les vieux mélangés.

image

Du coup, ça nous fait chaud au coeur de voir ce peuple tibétain si attaché à sa culture.

Nous allons dîner au « Flying Tigers », chez Constantin, un français un peu aventurier qui organise des circuits en caravane ( à l’ancienne)vers le Tibet.
Excellent burger de yack, super soirée.
En rentrant à l’hôtel nous discutons avec un couple de français, elle voulait danser sur la place, moi aussi!
Seules, nous n’osions pas, mais l’union fait la force dit-on!
Rendez-vous est pris pour demain soir .

Un aperçu de la vieille ville:
image

image

image
image

Beaucoup de femmes portent le costume traditionnel
Et un peu de la périphérie :
image

La rivière fait la séparation entre ville nouvelle et vieille ville
image

Les pains sont enduits d’huile et mis à sécher sur le trottoir

image

Le séchage des champignons est une activité importante
image
Promeneuses
image

Les grosses maisons cossues sont coiffées d’une énorme verrière qui doit capter les rayons du soleil en hiver

CHINE: SICHUAN, LE GRAND BOUDDHA DE LESHAN

Le métro chinois à 8 h du mat., ça me rappelle ma jeunesse à Paris.
Étouffés, compressés, mais personne ne m’a pincé les fesses, les traditions se perdent!!
Après 2 h de bus sur une large autoroute nous voici à Leshan, une petite ville chinoise (- de 5M d’habitants!), nous attrappons le bus No 13 et 1/4 d’heure plus tard nous voici sur le site.
Vu la foule qui se presse à 11h du matin, c’était judicieux d’y aller un lundi.
Etait-ce judicieux d’y aller? C’est un autre problème!
image

Une montée pas désagréable avant d’arriver à un temple, beaucoup de touristes mais également des fidèles.
image

Nous poursuivons notre chemin pour arriver au niveau de la tête du Bouddha.
image

Sur une plateforme, tout le monde se presse pour photographier Da Fo ( c’est son petit nom chinois ), le must c’est le selfie tête contre tête !
Le chemin continue vers des maisons de thé, c’est plus tranquille malgré les groupes chinois qui pique-niquent accompagnés de leurs guides qui ne peuvent pas s’empêcher de vociférer!

image

Une petite soupe arrosée d’un thé vert ( ça y est , on commence à s’y faire! )et on redémarre.

image

Tout à coup, plus personne, la promenade devient agréable, nous sommes dans une superbe forêt ( on va peut être tomber sur un panda?), un petit temple abandonné, de jolies scuptures.
image

On reprend un peu d’énergie pour replonger dans la foule, et on tente la descente par la falaise: C’est encore pire que dans le métro ce matin!
image

On se retrouve coincés sur une petite plateforme, il faut se battre pour conquérir quelques centimètres, enfin ça se dégage un peu, Alain râle ( oui, j’ai insisté pour descendre par là. …mais c’était dans le Routard!).

image
J’ai trouvé le moyen de nous faire un selfie !

Le trafic est enfin fluide, nous arrivons au niveau des pieds de « L’Eveillé »( un autre petit nom), 71 mètres plus bas!
image

Une, deux photos, et zou, on remonte par une sorte de tunnel taillé dans le roc.
J ‘en ai plein les pattes, nous ne pensons qu’à une chose : trouver la sortie pour nous échapper de ce zoo!
C’est pas fini: On doit attendre le bus pour retourner à la station des cars pour Chengdu!
Deux bus No 13 passent, pleins à craquer, les rares taxis sont déjà occupés. ..on finit par s’engouffrer dans un bus No 3 ( le Routard a dit : le 13 ou le 3)presque vide.
Un jeune homme nous assure qu’on peut prendre le 3, lui aussi rentre à Chengdu, nous n’avons qu’à le suivre.
Nous arrivons au terminal des cars ( pas le même qu’à l’aller, mais nous avons notre chaperon).
1h3/4 plus tard ( le car était si confortable, nous avons dormi tous les deux!), nous voici à Chengdu, dans un terminal inconnu, et je n’ai pas pris mon plan, ça semblait si simple !
Notre ange gardien se renseigne, personne ne semble connaître la rue de notre hôtel, je lui dis alors que nous allons à Tianfu Square ( c’ est le point central de Chengdu, à 3 stations de notre hôtel ).
Sauvés! , nous sommes dans le bus No 61, j’ai dit à notre ange gardien que nous pouvions nous retrouver sans problème mais il tient absolument à nous accompagner jusqu’à Tianfu Square ( 25 arrêts. ..et il devra se payer le trajet vers chez lui avec un autre bus! )
Je pense que c’est un devoir sacré pour lui de secourir deux vieux en perdition !
Ça nous permet de découvrir des endroits très chouettes de Chengdu, genre 8ème arrondissement de Paris, des restaurants magnifiques.
Les villes chinoises ont gardé des centres villes animés avec plein de commerces, c’est vraiment plaisant.
À Tianfu Square, après la photo-souvenir, et moult remerciements, nous quittons notre jeune ami ( pékinois en vacances) et nous allons nous réconforter au MacDo! Il est 20h 30….la journée a été longue !

CHINE: SICHUAN, CHENGDU, LES PARCS LE DIMANCHE

Nous commençons par People’s Park, mais c’est un peu tôt, nous allons presque en face, au quartier Dragon Town ( un quartier à l’ancienne, bien fait), un petit tour mais on se lasse vite, nous observons une jolie jeune femme qui se fait photographier devant chaque maison, chaque vitrine!
Nous achetons des petites pommes de terre grenaille sautées, roulées dans le piment du Sichuan: Ça déchire!
Je cours acheter un yaourt, après ça va mieux!
Puis nos pas nous mènent au joli parc Bailuatan: Là, une bonne centaine de femmes, dans les 50/55 ans, vêtues de la robe chinoise fendue, coiffées, maquillées, pomponnées.

image

image

image

Ces dames se font photographier en prenant des poses,
image

ou en photo de groupe ( et nous, on n’y échappe pas !)
Alain a beaucoup de succès!

image

Quand je demande la raison de cette réunion, on me répond que c’est seulement pour le plaisir !
Nous nous éloignons un peu de toute cette agitation et faisons une petite pose au bord de la rivière . Nous voudrions retrouver le Marché aux Antiquaires, mais j’ai du mal à lire la carte et nous partons dans la direction opposée! Heureusement nous tombons sur la jeune Emily qui se propose de nous accompagner. Le marché est très agréable, au bord de la rivière et nous faisons la connaissance de 3 belges sympathiques ( pléonasme )que nous avons prévu de retrouver à Shangri-La. Alain propose de rentrer à pied, moi, j’en ai plein les pattes, heureusement l’orage nous départage!

CHINE: SICHUAN, CHENGDU

On traverse Chengdu à pied de long en large, nous retrouvons nos repères, nous avions bien aimé cette ville. (quand je dis de long en large, c’est juste le centre ville car il y a plus de 11M d’habitants !)

image

Samedi matin…on se détend
Hier nous avons cherché en vain une adresse où ( selon le Guide du Routard (sic)),on peut acheter des billets pour l’Opera du Sichuan à prix réduit. Le tuyau était percé et, ce matin nous voici en route pour acheter des billets.
Nous trouvons le théâtre avec un peu de difficulté et on nous annonce qu’il va y avoir une répétition -gratuite-dans 1/2h
On nous installe au 1er rang, on nous abreuve de thé et on nous régale de friandises, comme des hôtes de marque!
L’endroit est très chouette, à côté il y a un bel hôtel, tout est dans le style vraiment ancien.
L’Opéra du Sichuan : Il y a eu 4 « tableaux ».
Le premier : génial, 2 acteurs, 1 homme, 1 femme, très expressifs.

image

Le second: rasoir, deux jeunes demoiselles ont miaulé durant 3/4 d’heure…quand on ne comprend pas les paroles….

image

Pour le troisième, on a hésité mais finalement on a eu raison de rester!
Il y avait deux hommes, dont un habillé en femme et une séance désopilante de séduction à la chinoise
J’ai une petite vidéo, je la mettrai en ligne un jour. …Quand je saurai faire !

image

Au quatrième, on a craqué, on avait sauté le déjeuner, le thé ça ne nourrit pas!
Il n ‘y avait pas de changements de masques ( pas de masques du tout!), il paraît que c’est un must!
En sortant on a grignoté des bouchées vapeur, on a fait le tour du quartier et on a voulu prendre le métro : 20 m de queue à chaque machine pour acheter les billets!
image

Dans le quartier Chunxi Lu, ce panda géant cherche des eucalyptus dans la jungle urbaine
Nous décidons de rentrer à pied, notre hôtel n’est qu’à 2 stations de métro . Nous passons devant le Monastère Daci, il est très beau, certaines parties sont en rénovation, il y règne un calme reposant après l’agitation de la rue.
Requinqués, nous rentrons à l’hôtel.

CHINE: JIUZHAIGOU suite

Hélas! Il a plu toute la nuit….et presque toute la journée!
Vers midi nous sommes quand même allés vers l’entrée du Parc
Les toilettes sont minables, le « Visitor’s Center  » en décrépitude, malgré tout l’entrée coûte 220 yuans (env 30€) et la navette 90 yuans ( 12€) La bonne surprise c’est que, passé 60 ans, on paye l’entrée moitié prix (pas la navette!)
La vue est bouchée, il pleut de plus belle, nous renonçons à contre coeur . On reviendra dans 4 ans, j’en aurai 70 et alors ce sera ….gratuit !

image

On peut acheter ces guêtres en plastique,  très seyantes!

Pour me consoler de ma déconvenue, Alain m’offre un panda en peluche comme celui qui trône sur le lit , à l’hôtel!
Je n’ai pas trouvé de yaourts au lait de panda..j’ai goûté ceux au lait de yack: Bons, très crémeux, pas de goût vraiment prononcé.

image

image

Pandamania

Donc, vous n’aurez pas de photos de la magnifique vallée de JIUZHAIGOU, mais si vous tapez ce nom sur Google vous trouverez plein de reportages, ça vaut le coup. Nous mangeons notre pique nique dans un coin du visitor’s center: Le yack trop salé et très fumé, les abricots, des noyaux à sucer quant aux mandarines, des écorces vinaigrées ! Du coup on va se réconforter d’une bonne soupe dans notre gargote préférée. De minuscules crevettes séchées et décolorées nagent dans ma soupe, avec leurs yeux en tête d’épingle, j’ai cru, au début, que c’était des asticots ! Il pleut toujours, dégoûtés nous rentrons faire la sieste! En fin d’après midi ça s’est un peu dégagé, nous retournons à notre occupation favorite: la nage à contre courant des touristes toujours aussi nombreux ! Eux sont arrivés en car ce matin et la plupart n’ont pas dû descendre de la navette!
Cependant nous faisons des rencontres sympathiques

image

Les chinois ont parfois des abords un peu rudes, mais si on fait le premier sourire, il est très rare qu’on ne soit pas payé de retour. Le lendemain matin nous quittons Jiuzhaigou, en bus cette fois. La foire d’empoigne pour monter dans le bus! Tout le monde s’est mis à courir ( et nous avec!)sur le bord de la route, pour attraper le bus arrêté 200m plus loin, les autocars nous dépassaient à vive allure..une chance, personne n’est passé sous les roues! C’était plutôt bien, on nous avait fortement déconseillé les longs trajets en bus, mais nous avions un bon chauffeur, des arrêts pipi fréquents (ah, la poésie des toilettes à la chinoise! ), on a pu profiter d’un beau paysage en faisant de courtes siestes de temps en temps. Bref, 9h plus tard nous étions à Chengdu, à la gare routière de Chadianzi, qui nous amenait par le métro à 10mn à pied de notre hôtel.

CHINE: JIUZHAIGOU

Depuis l’aéroport il y a encore 1h30 de bus, enfin on prend un taxi et on galère un peu pour trouver l’hôtel! .

image
Notre hôtel style tibetain

Le soir on va repérer l’entrée du Parc: facile c’est de là que se déverse un flot ininterrompu de touristes chinois ( on compte une petite vingtaine d’ « étrangers « )
Avant l’entrée on traverse un long et large couloir bordé de part et d’autre de boutiques : Des châles, des vestes chaudes, des pandas, des vestes pandas, des sacs pandas
image

Du yack, des coeurs cuits au four ( très bon), du filet de yack fumé (on en achète un paquet pour le pique nique de demain)
Des bouteilles et des flasques d’alcool
Des cornes de yack, des peignes etc….
Des bijoux tibétains, des sacs brodés
Des herbes et des champignons médicinaux

image

Les chinois dépensent sans compter.
Dehors les étals de fruits, on achète des prunes et des pommes, au petit supermarché nous faisons quelques provisions, mandarines et abricots secs, noix de cajou.
image

Le village vu du pont
Il fait un temps magnifique, on s’arrête dans une petite gargote et on se régale d’une soupe et de bouchées vapeur. Puis on va se coucher parce que demain sera une rude journée. Jiuzhaigou est à 1996m, le point le plus haut de la rando est à 3900m, et à 32 km.
Autant vous dire qu’on ne fera pas tout à pied ! Il y a des navettes qui trimballent la plupart des touristes, on monte et on descend quand on veut.

CHINE, ( banlieue de) CHENGDU, JIUZHAIGOU

Nous sommes arrivés à Chengdu, après un bref passage par Kuala Lumpur.
Notre hôtel est près de l’aéroport, on repart demain matin.
Nous sommes un peu paumés quand un jeune homme providentiel nous offre de nous renseigner, c’est un étudiant, il vit à Paris, il est avec son père et ils nous déposent à l’ hôtel! Ça c’est du bol!
L’hôtel est plus que minable, il ne ressemble en rien à sa description sur Booking! Pour une nuit, ça va le faire!
Nous faisons un tour en ville: C’est une ville de banlieue où les tours ont poussé comme des champignons, aucun charme mais de larges avenues, un grand parc où nous achetons des fruits. C’est dimanche, devant un public plutôt âgé un couple pousse la chansonnette, les jeunes jouent au basket, des couples dansent un rock endiablé (mais à la chinoise, sur un tempo très lent )
image

quelques coiffeurs officient sous les arbres.
image

Le soir nous dînons près de l’hôtel : Des nouilles avec du boeuf baignant dans une sauce assez grasse et d’un rouge violent!
image

Nous essayons vainement d’apaiser le feu de nos papilles avec une bouteille de thé vert!
Quand l’avion qui nous amène à Jiuzhaigou survole la montagne, il y a quelques turbulences…..Mais la vue est si belle que je n’ai (presque) pas peur !

LISBONNE

Je profite de ce court séjour à Lisbonne pour remettre la machine en route!

Nous bénéficions d’un guide bénévole, notre fils Mathieu.
Dans le but de nous tester,  sans doute, il nous fait crapahuter, dès le lendemain de notre arrivée:
Ça monte, ça descend et ça remonte, les rues de Lisbonne sont un enfer pour les pieds !
Ajoutez les trottoirs recouverts de petits pavés inégaux et glissants, oubliez les escarpins !
Cependant la ville est agréable à visiter, la chaleur est tempérée par la brise marine, il y a de nombreux miradors ombragés par de beaux arbres.
Nous avons trouvé un grand studio au Chiado (le coeur de la vie nocturne), mais nous sommes suffisamment en marge pour ne pas être dérangés par le bruit.
C’est une belle ville à l’embouchure du Tage, une ville maritime, le contraste entre les beaux immeubles rénovés et ceux encore en ruine est assez frappant.
Cependant notre dernière visite date de 1986(!), nous avions le souvenir d’une ville triste et sale, l’impression est très différente aujourd’hui.
Nous avons goûté la morue à la crème, les sardines grillées, le vieux Porto, les vins de l’ Alentejo, le vinho verde et les « pasteis de nata  » à Belem.
Il y a des pâtisseries tous les 10 m, de quoi rendre fou Alain !
Voici quelques photos, en vrac !

image

image

Ça monte, ça descend…et ça remonte

image

Une bonne idée,  les Tuktuks comme à Bangkok!

image

Un elevator

image

Le mythique tramway, numéro 28

image

La gare du Rossio

image

La Sé ( Cathédrale)

image

Le Château Saint Georges

image

Les kiosques si agréables

image

image

image

La « Praça do Comercio »

image

Au fond un superbe mirador

image

sur la place Martin Moniz

image

Encore une rue en pente

image

Ça,  on n’a pas goûté !
Par contre on a essayé la Ginghina,  liqueur de cerise servie dans un petit gobelet de chocolat, du Mon Chéri en grand !

image

Le dimanche, balade à Belem:  Monument des Découvertes

image

La fameuse Tour

image

Le Monastère des Jeronimos

image

L’église, gothique manuellin

image

image

Quelques vitrines

image

image

Nous avons bu un verre au « Park » un bar branché au sommet d’un parking !

Le dernier jour,  nous sommes allés à « Cova do Vapor », un petit village de pêcheurs plus ou moins illégal, qui a fait l’objet d’un reportage dans l’émission « Thalassa  »

image

image

image

image

Une belle plage, très fréquentée ( par les mouettes)

image

la vedette, lors de sa promenade quotidienne

image

Un petit resto, les pieds dans le sable

image

Le petit port

image

Pour rentrer, nous avons pris le bateau-bus, en dix minutes nous avions traversé le Tage