Ko Bulon, suite et fin…..

Certains d’entre vous s’inquiètent….à juste titre, alors voici notre dernier bulletin de santé:
Nous avons tous les deux contracté une forme pernicieuse et extrêmement contagieuse de la «bulonite», les symptômes sont une faiblesse qui nous interdit tout effort, un air béat( limite abruti), une sensation étrange de bien-être.
Nos amis Fanfan et JP nous ont rejoints le 17, nous les avons immédiatement contaminés !
Heureusement, il reste un espoir de guérison, nous commençons à réagir, hier nous sommes même allés faire le «Nature Trail», ça m’a épuisée pour le reste de la journée!
L’île est magnifique en ce moment, il fait de plus en plus chaud, nous ne sommes plus que 3 couples au Jungle Hut, Sabine et Éric partent le 24 les Cadet et nous abandonnerons la place le 26
Curieusement, les Resorts de la plage ont un regain de fréquentation, des familles scandinaves avec enfants blonds au Bulone.

Comme d’habitude, nous n’avons pas vu le temps passer!
Nous avons rencontré de nouvelles têtes, des gens de tous horizons, passé de très bons moments.

Quelques photos

Panka Noi, un coin de paradis
image

Sortie en « long tail boat »
image

La mer d’émeraude
image

vue de la terrasse de Jacques et Anke
image

Nature Trail

image

image

image

image

Les réservoirs d’eau qui permettent à l’île d’être autonome
image

Les bungalows de l’école
image

Devant l’école, les jeux d’enfants (pas que…!)

image

Au fronton du bungalow de la police, visez les menottes!

image

La fête de l’école
image

Les jolies institutrices
image

Dernier jour de plage
image

La branche….
image

L’ombre de la branche
image

Et pour les péripéties, il y en a eu quelques unes !
J’ai commencé par m’entailler un orteil sur les petites huîtres coupantes comme des rasoirs, en faisant une sortie masque et tuba
L’autre pied était jaloux, j’ai donc marché sur un oursin !!!!
Il me reste quelques souvenirs piquants, sur le côté du pied (par chance!)
Notre voisin de bungalow, lui, s’est fait carrément mordre par le poisson (6kg quand même!) qu’il venait de pêcher!
6 points de suture, il a dû aller se faire recoudre à l’hôpital de La-Ngu.

Enfin hier après-midi, une méduse coquine s’est enroulée autour de la cuisse d’Alain, ça lui a fait très, très mal!
Du coup il est dégoûté, il ne veut plus se baigner!

Pour finir, un petit catalogue des animaux, plus où moins familiers, qui ont partagé notre quotidien:

À tout seigneur tout honneur: les varans, cousins des dragons de Comodo, en beaucoup moins méchants et beaucoup plus timides
image

Petit format, je l’appelle « lézard-sardine »
image

Les calaos, avec leur énorme bec ridicule
image

image

Une petite chauves-souris avait élu domicile dans la salle de bain, elle nous subtilisait parfois une banane, bien proprement, n’eut été la peau sur le plancher, on ne l’aurait jamais su !
image

Le crapaud, un grand timide
image

Et pour finir:

Notre départ, ce matin, une vraie aventure: la marée était trop basse, on a dû crapahuter sur les rochers
image

KO BULON, encore et toujours !

Arrivés à Kuala Lumpur le mercredi 24/02, finalement on a craqué!

Lever de soleil, aéroport de Singapour
image

Nous avions pensé retourner randonner aux Canaries, mais nous n’avons pas pu résister à l’appel du large !
Durant un jour et demi, nous n’avons fait que dormir (le jour, pas la nuit !), c’était assez épuisant!
Le troisième jour, on avait un peu amorti le décalage horaire et on a commencé à retrouver nos marques…mais là Alain a attrapé une sorte de bronchite à cause de la clim. On a beau la mettre à 26°(!) dans notre chambre, on passe du frais au chaud toute la journée.
La chaleur extérieure est tempérée par un petit vent très agréable, mais il vaut mieux être à l’abri en début d’après-midi.
Nous avons fait notre petit tour dans KL, nous avons constaté pas mal d’améliorations:
Les alentours de la mosquée Masjid Jamek et la réhabilitation des berges de la rivière, cependant les travaux ne sont pas encore terminés
Le quartier de Central Market, et le «petit Népal», nettement plus agréable.
Une belle restauration d’un ensemble de maisons de commerce chinoises, près du parc de Bukit Nanas, à suivre.

Le quartier Malakoff( c’est pour les nantais !)
image

Le troisième soir, nous sommes montés à la terrasse de l’hôtel, profiter de notre verre de bienvenue( c’était là où jamais !), nous avons eu raison car c’était le moment où le soleil couchant embrase le ciel et il y avait une belle vue sur le Hilton et le Méridien, entre autres!
image

Notre hôtel est plus modeste, (Royce hôtel, quand même, c’était prometteur!!)
il y avait une offre spéciale et nous l’avons choisi pour son lobby très design.
La chambre n’est pas à la hauteur, mais ce n’est pas un taudis non plus!
Bien fait pour nous, la prochaine fois nous retournerons au Prescott!
Samedi après midi, nous nous envolons pour la Thaïlande: décollage 15h50, atterrissage 16h, c’était rapide!!!!
Nous voilà recalés d’une heure !
À Hat Yai nous faisons quelques emplettes, un couteau pour peler les mangues, des médocs pour Alain, une carte téléphone/Internet, le kit de survie quoi !
Après une bonne nuit (2h de sommeil, 1/2 h de Sudoku, 2h de sommeil etc….!), (Alain, lui, a pris un somnifère !), nous voici dans le minibus de Pakbara, embarquement pour Cythère, euh non, Ko Bulon !!!(c’est pareil !)
Pakbara Pier : le bateau de 12h30 …ne partira pas avant 13h (comme d’hab!)
Une soudaine langueur nous étreint, nous voici comme des méduses échouées, le pauvre ventilo de la salle d’attente ne suffit pas à nous rafraîchir, l’air marin nous rend poisseux!
Le bateau est parti à 13h30, il a attendu des touristes, on ne va pas râler, ça peut nous arriver un jour!
Et pour speeder, il a speedé le boat !
Je suis arrivée le dos en compote !
Cette année nous arrivons un peu tard, toutes les copines sont parties, personne pour faire la gym sur la plage, les seules «vagues» connaissances sont un couple d’anglais dans nos âges…ils ne nous ont même pas reconnus!
Il y a toujours l’inamovible Philippe et Maila l’italienne et son mari.
Ko Bulon, ça change tous les ans et en même temps, c’est toujours pareil !
Courageusement nous reprenons notre routine: interminables promenades sur la plage, baignades, ramassage de coquillages (c’est pour le sport, on les «relâche» aussitôt!), frugal déjeuner de fruits, sieste et on recommence !

Les papillons adorent ces petites fleurs blanches
image

Notre «Resort»,Jungle Hut (ça fait pompeux!), est à moitié occupé seulement, le jardin est devenu le territoire des varans et des calaos.
Notre bungalow
image

Jungle Hut Resort
image
Pub!
image

Depuis notre arrivée il y a beaucoup de vent( tant mieux, je craignais une trop forte chaleur!), et donc des vagues, les «long tail boats» (les petits bateaux de pêche, «longue queue»), ne font pas la traversée, ça crée des difficultés d’approvisionnement!

Grosse affluence sur la plage

image

On doit parfois faire presque 200m pour boire notre café!
Mais ce sont des détails, on apprécie mieux le paradis quand quelque chose coince !
Voilà, j’espère que je ne vous ai pas donné envie de connaître Ko Bulon, sinon je vais encore me faire taper sur les doigts !