.SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS, CHIAPAS

Une longue journée de minibus nous amène à SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS.

Pour traverser la frontière nous avions tout prévu cette fois: Des dollars, des quetzals (guate), des pesos mexicains……on ne nous a rien demandé !!!!

SAN CRISTOBAL…..  nous emballe!

On commence par la Cathédrale 
On continue le long des rues, à l’aventure

Un superbe hôtel (chic et cher!)

Le « patio »de l’hôtel,  nous, nous logeons un peu plus loin!

Encore un mur peint!

La jolie petite place en haut des marches.

La porte était entr’ouverte 

On s’est dit que demain, on monterait jusqu’à l’église 

On y est presque!

La vue d’en haut

Au marché : les rambutans ( ici c’est » lichas »)

Les poulets, comme à la parade !

Les indiennes vendent la laine brute

La laine avec laquelle elles confectionnent leurs jupes poilues !

 Le vendeur d’ail

L’église SANTO DOMINGO, près du marché artisanal

Nous allons jusqu’à SAN JUAN CHAMULA,  un village où les indiens pratiquent des rites mayas dans l’église. 

On paye pour voir(1€!), interdiction de prendre des photos à l’intérieur 

.Ce jour là il n’y avait pas foule dans l’église,  mais des centaines de bougies allumées, des branches de pin au sol, une atmosphère étrange. 

Nous reprenons un colectivo jusqu’à l’embranchement de ZINACANTAN,  ensuite il nous reste 5kms à faire à pied pour rejoindre le village, une jolie balade sur la route ( en descente et peu fréquentée) 

 Un panneau cocasse!

Traduction: 

AVIS.Interdiction de stationner à cet endroit.Epargnez-nous le désagrément de surprendre des couples d’amoureux se livrant à des actes immoraux!(vitesse maximum 20km/h)

À l’entrée du village, des costumes traditionnels ?

À ZINACANTAN, les mômes ont tout compris, ils nous demandent de les photographier, moyennant quelques pesos!

Nous repartons rapidement, le village est intéressant mais il faut entrer dans les maisons pour voir les femmes tisser, goûter le posh, un alcool local,et Alain a trop peur que je ne ressorte avec une couverture brodée de 4kgs!!!

Les broderies sont somptueuses

On remonte donc dans un colectivo. 

Les hommes de SAN JUAN CHAMULA ont des allures de  bergers basques. 

 En fin d’après-midi nous voici derrière l’AYUNTAMIENTO, c’est le premier soir du Festival Cervantino, trois jours de musique et autres manifestations.

À l’Office de Tourisme, on nous a bien recommandé d’arriver de bonne heure, pour être assis !

17h30, nous assistons à la répétition d’une chanteuse, jazz-pop, ça nous plaît bien.

Nous avons mis les écharpes et les polaires, car à 2000ms, le soir, il fait frisquet !

Après la répétition,  un autre groupe s’installe boum, boum, problèmes de micro!

Enfin le groupe qui va ouvrir le Festival….  

Mais auparavant il faut écouter le discours d’ouverture d’un officiel bedonnant assisté d’une jolie demoiselle toute en jambes.

Finalement ça commence à 19h30 ( le quart d’heure mexicain!)

À 21h, c’est le groupe « boum, boum »qui arrive, alors on s’en va !

Ceux-là assurent le spectacle !

Le lendemain matin nous nous levons tôt,  encore une journée de bus pour rejoindre PALENQUE, notre prochaine étape…… 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s