MEXICO, DISTRITO FEDERAL 

Finalement nous sommes arrivés à  notre hôtel à la nuit tombée. 
Le vol a été retardé, mon sac est sorti le dernier! ( encore heureuse, car il y en a 4 qui n’avaient pas leur valise !), et nous avons perdu un temps fou dans les embouteillages!

Le Metrobus, cest super, c’est comme le Busway  à Nantes, il  a une voie dédiée…… à condition qu’elle ne soit pas occupée par des voitures et des camions !

Mais nous sommes assis et nous papotons avec un jeune français rencontré à l’aéroport,  le temps passe vite. 

Notre hôtel n’est pas mal, un peu plus loin du centre que celui du mois d’octobre.La rue semble un peu moche.

À la réception, il y a une coupelle avec des bonbons, j’ en prends un, en fait ce sont des sachets de… préservatifs !!!
Quelle bizarre coutume !

Nous dînons au resto de l’hôtel et, avec la note, on nous glisse encore 3 sachets de préservatifs !!!

Ce serait plus classe de les mettre dans la salle de bains!

Le hall de l’hôtel 

Notre chambre est spacieuse, avec un lit de compétition, au moins 5 m sur 5, et un immense miroir!

On ne va pas avoir le temps d’aller visiter !

Le lendemain matin, il fait froid,  il n’y a pas de chauffage et ils vendent partout des pyjamas en laine polaire, nous avons réclamé une couverture supplémentaire. 

Nous faisons un peu le tour du quartier, il y a une très bonne pâtisserie, juste à côté,  le métro est à deux pas.

Nous partons en direction du Zocaló,  en octobre la place était envahie par un congrès de scouts, cette fois c’est une foire à la maison individuelle, et de l’ autre côté des ouvriers installent une piste de ski artificielle et une patinoire !

 L’installation de l’arbre de Noël n’est pas tout à fait terminée 

Comme nous avions loupé les fresques de Diego Rivera, nous nous dirigeons en premier vers le Palais National, l’entrée est gratuite, mais il faut présenter une pièce d’identité (comme si on allait repartir une fresque sous le bras !)

Les passeports sont restés dans le coffre de l’hôtel… encore loupé,  on fera un deuxième essai demain !

Des soutien-gorges et des chaussons « patte d’ours »

La « Calle de la Moneda », au fond l’église de la Sainte Trinité 

Les rues sont envahies par la foule, nous faisons un tour et rentrons faire une petite sieste. 

Le »multivélo », une façon originale de découvrir la ville

Nous prenons le métro pour nous rendre à la Zona Rosa, le quartier des bars et des restos branchés,  il y a un festival de jazz, on se pose la chanteuse a une jolie voix.

Vous avez cru que nous allions faire la tournée des boîtes ?, la nuit commence à tomber, nous rentrons à pied, il y a seulement 2kms.

Je sais c’est d’une folle témérité, mais personne ne nous a agressés !!!

Dimanche matin, à la première heure, nous nous rendons au Palais National.

Le dimanche il se passe toujours quelque chose:

L’avenue Juarez est  entièrement livrée aux cyclistes, aux rollers et aux joggers. 

Dans le Parc de l’Alameda les uns pratiquent le Kung fu, dautres répètent un roulement de tambours, et de petites danseuses prennent la pose. 

Le Monument à Benito Juarez

L’Esplanade du Palacio de Bellas Artes, est envahie de jeunes danseuses, elles se rendent devant la Cathédrale pour une photo de  groupe.

Rassemblement de motards devant le Palacio de Bellas Artes

Nous remontons la rue piétonne Francisco Madero puis nous traversons le Zocaló , pour arriver devant l’entrée du Palais National.

À l’interieur du Palais National, construit, comme la Cathédrale,   sur les ruines de la ville de TENOCHTITLAN, rasée par Hernan CORTES

La cour est austère 

Les fresques de Diego Rivera sont extraordinaires, elles racontent toute l’histoire du Mexique, avant et pendant la Conquête,  puis les guerres et les révolutions,  jusqu’à l’ère industrielle.

Le choix des photos va être difficile !

En bas, Frida Kalho et sa soeur

Celle-ci est terrible, il y a des personnages avec une tête de rat!

Pas loin nous tombons sur un groupe de danseurs aztèques,  superbes

Les gens font la queue pour se faire « encenser » par le Chaman

Nous rentrons à l’hôtel,  en passant devant le marché Arcos de Belem, 

nous achetons des fruits et nous laissons tenter par un délicieux ceviche ,il y a beaucoup de monde, de grandes tablées 

Super ambiance!

 L’après-midi nous retournons à la Zona Rosa , on se perd en chemin!

Une manif de clowns

Un mural Frida Kalho,  elle est à toutes les sauces, en t-shirt, en porte-clés,  il y a même des restos à son nom!

Nous traversons l’ancienne Manufacture de tabac du 18 ème siècle,  transformée en Espace Culturel et Bibliothèque 

Nous arrivons dans un parc où les gens dansent 

Au son d’un orchestre

En face il y a le Marché d’Artisanat de la Ciudadela

On y fait trois petits tours et en sortant nous sommes à 100m à peine de notre hôtel 

Je vais arrêter là,  car le lundi nous sommes allés à Teotihuacan, je vais vous faire un autre article !

Au fait, vous avez vu comme il fait beau ?

Une photo que j’aime bien et que j’ai oubliée 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s