CHRONIQUES DE KO BULON

Si vous vous dites, « elle va encore nous bassiner avec son Ko Bulon« , ne lisez pas la suite!

Si vous êtes restés,  bienvenue au Paradis

Depuis le jour où nous sommes arrivés,  la mer est comme ça :

Pourtant, cette année,  beaucoup de choses ont changé,  à commencer par la disparition de Sulaida, elle tenait le meilleur restaurant de l’île et tous les autres s’efforçaient de maintenir un bon niveau. Aujourd’hui, la qualité a un peu baissé…. et les prix ont augmenté. 

Je veux rendre hommage à Sulaida, car malgré tous les drames qu’elle avait traversés,  elle travaillait dur et  restait souriante. Elle m’a laissé la recette des calamars farcis, que je tiens à la disposition de ceux qui en feront la demande ( joindre une enveloppe timbrée !!!)

Le mois de janvier a été très difficile, inondations dans le sud de la THAÏLANDE,  mer agitée, et l’île s’est un peu moins remplie que d’habitude en février,  malgré cela, le bungalow que nous avions réservé depuis décembre….  n’était pas libre à notre arrivée le 20/02!!!

Comme c’est chaque fois la même chose, ça ne nous a pas trop perturbés !

Finalement nous avons repris le bungalow de nos amis Bernadette et Michel, il est superbe, grand, neuf et lumineux, c’est une case *****!!!

Nous avons fait tout de suite une très forte crise de bulonite, cette maladie pernicieuse dont le seul remède est de s’éloigner le plus vite possible !!!!

Nous avons repris le train-train habituel: matinée dans l’eau, déjeuner frugal, sieste, retour à la plage, baignade ou snorkelling, retour au bungalow, douche et dîner !

Les hamacs dans le bois de filaos

Coucher de soleil à PANKA BAY

Ça nous convient très bien, nous retrouvons des connaissances et nous en faisons de nouvelles

Il y a 3 jours, je barbotais avec quelques autres individus de tous sexes, quand un monsieur très bien avec un fort accent italien(mais un français excellent), a engagé la conversation.

Nous avons partagé nos points de vue sur tout un tas de sujets, et, quand la peau de mes mains à commencé à se détacher,  je suis sortie de l’eau!

À Ko Bulon, c’est à ce moment là qu’on se présente !

Il me tend la main: » Je m’appelle Evasio, et il ajoute : mes amis français m’appellent « Évasion Fiscale » !!!! »

C’est pas joli?   Depuis,on est potes.

  Quelques jeunes habitants

Le matin très tôt nous avons toujours droit au concert des oiseaux qui saluent le lever du jour, il y en a un en particulier dont le chant est assez lugubre « huhuhuh…huhuhu », on reste  un peu entre veille et sommeil, avant d’affronter encore une rude journée !

Aujourd’hui, nous étions prêts pour descendre à la plage,  quand le bruit s’est répandu que Nam (notre épicière préférée), préparait des brochettes de poulet et des pancakes !

 Les délicieuses brochettes de Nam

Nous sommes repartis au bungalow et avons attendu 11h30, pour être sûrs d’être de la fête (vous auriez vu la bande de vautours qui ne décollaient pas !!!)

Nous avons fait un vrai festin:

Pour Alain, brochettes, riz gluant, pancake aux cacahuètes… Nescafé froid

Pour moi, deux belles mangues jaunes, juteuses à souhait et un pancake aux cacahuètes (je reste frugivore le midi, mais j’ai craqué sur le pancake !)   Café 3 en 1…froid 

Il y a 3  ans, j’avais trouvé un système ingénieux pour utiliser l’énergie solaire et obtenir de l’eau chaude pour le café…. Cette année je suis trop atteinte par la bulonite.

J’avais d’ailleurs imaginé un sèche linge solaire, ainsi qu’un sèche cheveux solaire…et pourquoi pas une cabine à bronzer…..solaire!

Aujourd’hui, lorsque nous sommes descendus à la plage, la mer était  agitée de vagues énormes(avec des creux de 15cm…au moins !), la marée était très haute, ce qui réduisait considérablement notre terrain de jeu.

Nous avons fait un aller-retour en longe-côte, c’était crevant. 

Tous les acteurs touristiques avaient apparemment une importante réunion à l’école, nous les avons vus passer quand nous remontions, Nam était très élégante,  en pantalon avec un petit sac à main!

Du coup, il n’y avait plus personne pour faire à manger, nous avons dû nous contenter de mangues et de bananes, on se rattrapera ce soir!

1er mars

Ce matin, toutes ces dames sont prises d’une frénésie de nettoyage.

Ça a commencé par Sue, à qui j’achète un pain aux raisins tous les matins, aujourd’hui elle n’a rien fait cuire, elle range, elle secoue, elle balaye, elle nettoie tout.

Dépitée, je reviens chez Nam, je me contente de toasts.

Quand nous remontons de la plage, Sue est toujours en train d’astiquer, Nam a fermé le magasin, elle fait le ménage de deux bungalows qui se sont libérés ce matin, quant à Kek, elle a décidé de s’attaquer aux feuilles mortes!

Il nous faut redescendre jusqu’à Panka Noi,  Alain s’offre une « rôtie curry », et je prends une salade de fruits avec le premier yoghourt depuis 15 jours.

J’en profite pour faire quelques photos, à marée haute, Panka Noi est spectaculaire

Depuis quelques jours, une belle fille se balade sur la plage avec un appareil photo sur un trépied, elle se photographie dans l’eau, sur la plage, elle prend des poses (les mecs ont tous les yeux braqués sur elle, Alain n’est pas le dernier !), elle se moque bien qu’on la regarde elle porte des maillots de deux tailles trop petits, je l’ai surnommée « Miss Bulon ».

Je suis allée lui demander si je pouvais la photographier, et elle m’a très gentiment envoyé une photo.

Notre bungalow fait partie d’un « mini-resort », deux bungalow et quatre tentes !

C’est une petite famille qui le tient, le père effectue (plus ou moins!) les tâches courantes, le fils fait des mojitos à 100THB le soir sur la plage, et la mère pratique la « guasatherapy », c’est une méthode qui aide à  évacuer les toxines de notre corps, les copains québécois l’ont essayée, ils ont adoré,  Hannelore à fait un masque, elle est arrivée radieuse au dîner,  Sylvie et Mario,  qui viennent de repartir étaient enthousiastes…. je vais devoir essayer pour vous faire un compte-rendu !

Chaque année, des artistes méconnus laissent des oeuvres d’art éphémères, je trouve la balancelle particulièrement réussie. 

D’inquietants monstres ont investi la plage

Les fruits du jacquier

Les châtaignes tropicales

A chacun sa « coquille de noix »


Modifier

Dans le village une petite dame fait de la soupe de poulet à 50THB

Un délice 

La mer est redevenue très calme, tous les matins nous faisons du snorkelling(masque et tuba), il y a plein de petits et moyens poissons, on a l’impression de nager dans un aquarium.

Si j’ai encore de la connexion dans les deux semaines qui viennent, vous aurez peut-être encore droit à quelques photos !

2 réflexions au sujet de « CHRONIQUES DE KO BULON »

  1. Coucou à ous les deux,

    Et merci à Joséphine pour son commentaire et ses photos…. à priori, vous avez une vie très très difficile et un environnement des plus médiocre !!!

    Vous avez raison, reposez-vous bien dans le calme et cet environnement idyllique. C’est bien en ce moment d’être un peu au loin, car ici, tempête avec vent violent et pluie, depuis au moins 1 semaine et ça dure… même les activités extérieures (rando, circuit vélo…) sont annulées ! Alors il reste la piscine et le cinéma et le ménage….

    Bises à vous deux.

    Huguette & André

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s