PINGYAO…TAIYUAN

Après 3/4 d’heure de train rapide….et 1/2 heure de bus, nous voici à l’entrée de la Vieille Ville. Le GPS cafouille un peu, nous finissons par trouver l’hôtel: on a réservé depuis deux mois, mais il est complet!
Elle nous propose un autre hébergement, nous ne perdons pas au change, donc…On oublie de râler!

La cour de notre hôtel
Il règne à Pingyao une ambiance de kermesse permanente, mais «bon enfant».
Le lendemain de notre arrivée, débute le PIP(Pingyao International Photography Festival), il y a des expos photo dans un tas de lieux, pleins de types, un badge VIP autour du cou et un énorme appareil photo en bandoulière.


Tout ce monde se balade dans des voiturettes de golf, en regrettant de mettre pied à terre dans les rues piétonnes(en théorie réservées aux piétons, mais c’est sans compter sur les scooters électriques et les vélos!)

Dès qu’on entre en ville on est assailli par les odeurs: effluves douceâtres et épicés du vinaigre de Pingyao (la grande spécialité locale),

odeur appétissante du boeuf de Pingyao (autre spécialité, on a goûté…On dirait du jambon en plus sec! mais ici ils ne connaissent pas le jambon)

et, heureusement pas trop souvent, remugle écoeurant du «tofu puant»(le bien nommé!)
Nous nous dirigeons vers la billetterie pour acheter le pass de 3 jours….encore gratuit!
On va être obligés de tout visiter, à ce prix là !
Je ne vois fais pas la liste de tout ce qu’on a vu, voilà le reportage-photo!

Ça commence par une balade dans les rues, inventaire des petits métiers

À côté de notre hôtel il y a un fabricant de pinceaux

C’est un travail extrêmement méticuleux

Plus loin, les petits gâteaux

L’automate à découper les nouilles !

Le fabricant de peignes

Un etalage de brocanteur, ça y est, Mao est passé aux antiquités

Le polisseur(ssoir?) à perles de rivière

Notre petite cantine de raviolis à la vapeur

Nous sommes pris en otages par un groupe de jeunes, séance photo obligatoire!

Près de notre hôtel, la Tour de la ville

Un drôle de défilé

Sur le coup de midi, ce sont les dames qui défilent.

Lui ne défile plus

Des affiches du PIP

J’ai aimé le travail de cette photographe, elle a retrouvé d’anciennes «gardes rouges» et présenté les photos «avant/après

Les rues sont très jolies

Il faut aussi voir l’envers du décor

Nous avons visité les premières banques de dépôt

Gardes armés vivant à demeure dans les sous-sols, et faux lingots

Balade sur les remparts

Du haut de la Tour

Au Temple de Confucius

Le «Mur aux 9 dragons»

La tour Feng Shui

Au bout de trois jours nous repartons à Taiyuan, pour des raisons de logistique, impossible d’aller à Jincheng depuis Pingyao!

Finalement nous décidons d’abandonner Jincheng, et nous consacrons cette pause à la préparation de la suite (début septembre a été bousculé et on a un peu improvisé!)

Donc, nous revoilà à Taiyuan:

1h30 de train «normal», départ de la gare de Pingyao en ville,arrivée au centre ville de Taiyuan !

Unpetit tour au musée du Shanxi, il rappelle vaguement le beau musée tout rouge de Shanghaï.

La visite est intéressante, on y apprend, par exemple, que dans des temps reculés, les chinois connaissaient déjà le smartphone, la preuve:

La semaine prochaine , nous irons à Kaifeng et Luoyang

4 réflexions au sujet de « PINGYAO…TAIYUAN »

  1. Contrairement à Maryse ,ces images me donne un peu la bougeotte…et pratique je vous faucherais la logistique…
    On a l’impression de foisonnement. Je me suis posée des questions sur les photos en noir et blanc , je ne connais pas la technique mais ça donne du relief. Arrêtez vous faîtes des jaloux 😏

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s