YELLOWSTONE, WYOMING USA 1ère partie

Je vais vous le faire en style télégraphique, on gagnera du temps!

30/08 Paris CDG – Los Angeles LAX

Compagnie Norwegian voir carnet pratique

Nuit L.A, près aéroport

31/08 matinée repos puis aéroport.

vol LAX- Salt Lake City

Récupération de la voiture de location

La jolie plaque de l’Utah, avec Delicate Arch

01/09 Journée passée à faire les achats, rien vu de SLC!

02/09 Arrivée au Yellowstone en début d’après-midi.

Installation de la tente et du camp: 2 bonnes heures!

Ouf, on y est enfin!

Depuis le temps que j’en rêvais.

Nous apréhendions la 1ère nuit, la météo prévoit 33°….Farenheit ça ne fait pas beaucoup plus que 0° Celsius!

Nous pouvons être satisfaits de nos achats, notre tente est bas de gamme mais spacieuse, nous avons un super matelas gonflable et surtout un double sac de couchage pour températures extrêmes (il nous a coûté cher mais on ne regrette pas !)

On peut regarder la télé au lit,c’est super!

Le réveil est quand même un peu difficile ( demain on sort les gants et les bonnets !)

Schtroump grognon!

Notre « hôtel de plein air » n’a pas 3, 4, ou 5 étoiles…mais plutôt des millions, tous les soirs!

D’ailleurs, comme je dois m’extirper du sac sur le coup de 3h du matin pour aller faire pipi, j’en profite pour contempler à loisir la Grande Ourse et ses copines (C’est bien le seul plantigrade que nous ayons vu au Yellowstone !!!)

Dès le lendemain matin , 3/09, nous attaquons fort, ravis de voir un bison en train de brouter au bord du chemin

Puis nous apercevons un cygne trompette (en voie de disparition)

Nous avons décidé de commencer par la vedette du Parc, le geyser Old Faithful, mais en chemin nous nous arrêtons à Fountain Paintpot

Et encore àMidway Geyser Basin où nous contemplons le « Grand Prismatic »

Ça nous donne envie de le voir d’en haut, une petite grimpette nous y emmène.

Tout ça nous a ouvert l’appétit, nous rentrons déjeuner au camping.

L’après-midi…nous ne sommes plus très frais! Le décalage horaire nous réveille très tôt !

Nous nous arrêtons au Visitor’s Center de Old Faithful, nous traînons,visitons l’hôtel du même nom, tout en bois, datant de 1904, monument historique !

en attendant la prochaine éruption prévue à :

En fait nous sommes un peu déçus, il semble beaucoup moins impressionnant

Nous repartons en voiture pour boucler le tour sud.

Dès que nous trouvons une petite route de traverse, nous l’empruntons, ce qui nous permet de belles découvertes, comme ce lac qui fume!

Firehole Lake drive

4/09

C’est pleins d’enthousiasme que nous repartons ce matin, le réveil à encore été glacial, nous avions décidé de nous lever avant le jour, de faire un tour en voiture pour nous réchauffer et de revenir prendre le petit dej un peu plus tard, mais nous n’avons pas réussi à sortir du sac !!!

Nous allons vers l’est, à Canyon Village

Le Grand Canyon du Yellowstone n’est pas aussi impressionnant que celui du Colorado, mais on en prend plein la vue.

Le trail de l’oncle Tom est fermé pour rénovation, alors nous nous rendons à Artist Point

I

l y a pas mal de monde et nous avons envie de randonner alors nous nous engageons sur ce chemin

Ça fait peur hein !

Devant nous il y a un couple d’Américains, ils ont chacun dans la poche latérale de leur sac une bombe au poivre contre les ours, je leur demande si nous pouvons les accompagner!

Nous nous rendons à Ribbon Lake

En fait de danger, c’était comme un GR dans les Pyrénées, quand aux ours, on n’en a pas vu la queue d’un!

Dès écureuils, oui et un ridicule petit s…..t ( je n’écris pas le mot à cause de Maryse et de Viviane!)

Nous quittons Keith et Carol et nous allons pique-niquer.Nous partageons la table d’un jeune couple de la région nantaise, avec leur bébé, ils descendent depuis le Canada jusqu’en Amérique du Sud.

Là, on a un coup de barre terrible, j’aurais voulu passer à Norris, mais on reporte à plus tard, nous rentrons au camp, la tente est en plein soleil, c’est intenable!

Finalement nous allons nous ravitailler à West Yellowstone, la petite ville à l’entrée du Parc.

Nous cherchons la wifi, c’est « free wifi » chez Ernie’s…..mais c’est fermé !!!

La question du jeu-concours:

Il y a une grosse incongruité dans le texte, trouvez-la, les deux premiers recevront une carte postale!

Carnet pratique
Arrivée à l’Aéroport de Los Angeles LAX
Pour se rendre aux locations de voiture prendre la navette bleue (FREE shuttle) ligne G Elle s’arrête à tous les terminaux, devant les poteaux à moitié peints en bleu.
La ligne G amène également au métro.
Notre hôtel était à moins de 500M du métro.
Del Aire Inn Hawthorne
58,35€(hotels.com)
Nous avons payé à la réservation, il faut avancer l’argent mais comme le paiement est géré en zone Euro, pas de frais de change.
L’hôtel est correct pour 1nuit

Salt Lake City
Hôtel The Metropolitan Inn
122,56€( hotels.com)pour 2
nuits.Hôtel bien situé, bon petit dej.

Yellowstone
Achat de l’Annual Pass 80$ pour tous les parcs nationaux
Camping Madison. 6 nuits 168,54 $
Les emplacements sont spacieux, demander si possible exposition est car les nuits sont fraîches et le soleil tarde le matin !

Pas de wifi dans le parc.
Nous avons eu 30 secondes, de connexion derrière le lobby de l’ Hôtel à Canyon Village!!!
Ne payez pas pour la wifi, elle fonctionne très très mal.
À West Yellowstone (à 20km de Madison )on peut avoir la wifi gratuite chez Ernies
(Seulement le matin, jusqu’à 14h.)

Les sprays au poivre contre les ours, c’est vraiment une arnaque, c’est le business au Yellowstone, dans les autres parcs on n’en vend pas, on nous explique comment réagir en cas de rencontre
(perso, pas vu d’ ours !)
Coût:50$ ! Si vous voulez vraiment vous rassurer, achetez-le sur Amazon avant le départ( et mettez le en soute!)

6 réflexions au sujet de « YELLOWSTONE, WYOMING USA 1ère partie »

  1. Salut les touristes!!
    Je ne sais pas si c’est la bonne réponse mais j ai trouvé une explication !!

    j’espère que vous allez bien et que les Américains sont aimables avec vous….
    Je vous embrasse fort et vous souhaite un bon séjour!

    Bises ,

    René

    Pourquoi la queue de l’ours est si courte

    En un temps où le temps était plus long
    qu’aujourd’hui, un écureuil laissa tomber
    une noix. Un lapin la ramassa. L’ayant
    vu, un loup terrible le menaça :

    – Qu’as-tu ramassé ! Ce n’est pas à toi,
    donne-moi ça tout de suite !

    Le lapin, malgré la peur qui lui glaçait le sang,
    écrasa la noix en la faisant craquer entre ses
    pattes et l’avala. Puis il dit :

    – Oh quel délice, cet oeil de loup ! J’en reprendrais bien un autre !

    Le loup, saisit d’horreur, s’enfuit sans plus d’explications. En chemin,
    il heurta un ours brun. Celui-ci s’indigna :

    – Tu ne peux pas faire attention ! On ne bouscule pas les gens comme
    ça !

    Le loup articula péniblement entre deux halètements :

    – Excuse-moi ! Mais je viens de voir un animal
    terrifiant ! Figure-toi qu’il mange des yeux
    de loup ! As-tu déjà entendu parler d’un tel
    monstre ?
    – Non ! Il doit être très méchant ! Je
    n’aimerais pas le rencontrer seul au coin
    d’un bois !
    – Il faut tenter quelque chose, sinon nous
    ne serons jamais tranquilles ! Si nous y retournons à deux, c’est peut-être lui qui aura peur !
    – Je n’y tiens pas plus que ça ! En plus, qui me dit que tu ne te sauveras
    pas en me laissant tout seul ?
    – Écoute ! Nouons nos deux queues, ainsi je ne pourrai pas te laisser seul !
    – Bon d’accord ! Allons-y !

    Ils attachèrent leurs longues queues l’une à l’autre et, se tenant par le bras,
    partirent à la rencontre du monstre. A leur vue, le lapin réfléchit très vite et
    dit :

    – On ne peut vraiment pas se fier à la parole d’un loup ! Ton père m’avait

    promis d’attraper et de me livrer un ours
    blanc, et voici qu’il t’envoie m’apporter
    un simple ours brun ! Il se moque de
    moi !

    Entendant cela, l’ours crut que le loup lui
    avait tendu un piège pour régler la dette
    de son père. Effaré, il voulut fuir et tira
    de toutes ses forces pour se libérer de ce noeud qui le liait au loup. Brusquement,
    sa queue se cassa. Il était libre mais amputé. Il se réfugia dans les montagnes
    dans l’espoir que sa queue repousserait.

    C’est depuis ce jour que la queue de l’ours est si courte.

    Publié par alexina93 à 13:05
    Envoyer par e-mail
    BlogThis!
    Partager sur Twitter
    Partager sur Facebook
    Partager sur Pinterest

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Article plus récent
    Article plus ancien
    Accueil

    Inscription à : Publier les commentaires (Atom)

    Translate

    Fourni par Traduction

    parrainage

    Membres

    J'aime

  2. Super histoire où on apprend beaucoup sur les ours! Ce n’était pas la réponse mais je pense que je peux quand même t’envoyer une carte postale, tu l’as méritée !
    PS (!) Envoies moi ta nouvelle adresse en privé !
    Bisous Joséphine

    J'aime

  3. Il me semble juste incongru de regarder la télé au lit, même si la tente et basique Bravo à Maryse et Viviane qui ont excité ma curiosité :je n’ai pas deviné ce que peut cacher s…t En tout cas contente de vous avoir retrouvé sous des cieux magnifiques Notre grande puce a été ravie de son séjour chez vous Amicalement

    J'aime

    1. C’est pas malin de donner la réponse à tout le monde, d’autant que seuls les abonnés ont reçu l’article!!!
      Mais bravo, tu es très « merspicace »
      Je m’étonne cependant que tu n’aies pas deviné que s…..t, ça fait : serpent!
      Mais surtout ne le dis à personne !!!
      C’est encore toi qui vas gagner la carte postale! Tu préfères quoi: un ours, un cow-boy ou un indien ?
      Nous aussi nous étions ravis de revoir Alex et son Stéphane est très sympa.
      Bises à vous deux

      J'aime

  4. Hello les baroudeurs….
    Ravie de vous retrouver sur le blog de vos pérégrinations
    J’ai à présent plus le temps de vous lire et surtout de façon régulière
    A l’heure où vous preniez l’avion je commençais ma nouvelle vie de….retraitée
    Je n’ai pas été encore assez réactive,mais j’avais bien pressenti la réponse
    Merci de me faire encore et toujours rêver
    J’attends toujours de rencontrer le prince charmant qui m’amènera sur les routes pour découvrir de sublimes endroits
    Bonne continuation et au plaisir de vous lire

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s