LES PETITES VILLES COLONIALES: URUAPÁN, PATZCUARO, État de MICHOACÁN

13/10 Après 4h30 de voyage en bus ( super confort, wifi ) nous voici à Uruapán.
Le centre n’est pas bien loin de la gare routière, et notre hôtel est à une « cuadra » du centre.
Le Guide du Routard est assez injuste avec cette ville; quand nous arrivons c’est samedi, fin d’après-midi, il y a beaucoup d’animation, il y a des commerces partout, ça change de nos centre-ville si tristounets !

14/10 Dimanche matin, je « traîne de force » Alain (c’est lui qui le dit) à la gare routière,nous prenons un bus pour Angahuán, un bled paumé habité par des amérindiens « purepechas » ou « tarasques » comme les ont surnommés les espagnols.
Le but est de rejoindre le volcan Paricutín. Ce volcan a toute une histoire :
« C’est en 1943 que le Paricutín s’est éveillé et a décidé d’engloutir les villages alentour. Seul le clocher d’une église émerge, fixé dans la lave, prisonnier du temps. Surréaliste comme un tableau de Magritte.Le spectacle est splendide. »
Guide du Routard
Voilà, c’est ce que je voulais aller voir.
Quand nous arrivons à Angahuán, il fait à peu près clair, nous traversons le village

Nous tombons sur 4 Pieds Nickelés qui nous demandent où nous allons, bêtement je le leur dis ( ils devaient s’en douter, il n’y a pas tant de touristes dans le coin !), et dès que nous avons tourné le dos, ils sont partis en courant!
Alain sent l’embuscade, il refuse d’aller plus avant, il a sans doute raison mais nous n’étions plus très loin du Mirador

De toute façon, maintenant il n’y a plus aucune visibilité
Mon « Schtroumpf grognon » et moi, nous voilà repartis pour l’arrêt du bus, et là, il se met à tomber des cordes!!!
Bref, la bonne galère !!!
J’ai quand même pris quelques photos, pour ne pas rentrer bredouille .

Nous rentrons tôt à Uruapán et nous en profitons pour acheter des fruits au marché : 1,25€ le kilo d’avocats,0,75€ le kilo de papaye!

Nous faisons une grande balade dans la ville .

Il y a des chamans »purepechas », et des jeux pour les enfants

Et le soir nous achetons du ceviche et du « coctel de camarones » pour dîner à l’hôtel sur la terrasse.

15/10 Avant d’aller prendre le bus, j’emmène Alain (toujours de force !) boire un « délicieux café traditionnel d’Uruapán », une infâme purée genre café turc, Alain n’en boit même pas une gorgée !

Nous attrapons un bus pour Patzcuaro, le trajet dure 1h1/4.
Notre hôtel est très mignon, le personnel est prévenant.
Nous partons à la découverte de ce « Pueblo Màgico »
Fidèles à nos habitudes nous commençons par le marché :
Il y a des fruits à profusion, avocats, papayes, clémentines et fraises, notre récolte de la journée .

Puis des « tostadas de ceviche de camarones » et du « coctel de camarones » pour le dîner !

Nous dînons tôt pour profiter du jardin et nous sortons nous promener en ville.

En face de notre hôtel il y a un couvent, admirez le travail des soeurs

Nous nous offrons un petit dessert: du « camote », c’est de la patate douce confite, un délice !

La Plaza Vasco de Quiroga

16/10 Avant de partir à l’assaut du Cerro del Estribo, nous traversons le centre ville:

L’ancienne église transformée en bibliothèque

Gertrudis Bocanegra, héroïne de l’Indépendance, au milieu de sa place

Vasco de Quiroga,premier évêque du MICHOACÁN et grand protecteur des indiens

Les arcades de la place

Puis nous commençons l’« ascension », ça grimpe plutôt raide !

En chemin une fontaine, assez particulière

Dans la côte, un bel hôtel « El Portón del Cielo »…

rien que ça !

La vue depuis le kiosque, le Lac de Patzcuaro, au milieu l’Île de Janitzio

De l’autre côté une vue de Patzcuaro

Et là, les 300 marches qui mènent au sommet !

17/10 Nous rejoignons Guanajuato, Capitale de l’Etat du même nom.

Prochain article: Guanajuato, Festival Cervantino

Fiche pratique

Uruapán: hôtel Villa de Florès, proche de la place, café le matin 37,17€ pour 2 nuits

De Uruapán à Patzcuaro bus de 2ème classe de la compagnie Purepechas

75MXN/pers.

Patzcuaro : Hôtel Posada de la Salud, à côté de la Basilique du même nom

38,46 € pour 2 nuits très bien

Pour rejoindre Guanajuato:

Bus Purepechas jusqu’à Morelia

60 MXN/pers

Puis bus Primera Plus 275MXN /pers .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s