FUKUOKA ….FIN

Lundi matin, à 7h40, nous quittons Kagoshima.
Nous traversons une belle contrée, des collines tapissées de forêts, de jolis villages de campagne, un régal pour nos yeux. Comme la vitesse est limitée à 50km/h ( ce que personne ne respecte!), nous avons le temps d’admirer le paysage!
À 13 h nous avons déjà parcouru 200 kms sur 295!!!

Nous avons rejoint le bord de mer et nous sommes à présent sur une plaine côtière très étendue, où sont installés des maraîchers. Beaucoup de serres ( on se croirait en région nantaise!), ici les paysans ont l’air plutôt à l’aise, car les maisons, traditionnelles, sont magnifiques.
Le GPS en profite pour corser un peu les choses et nous dévie sur des routes secondaires, où croiser un autre véhicule devient un peu comme un « quitte ou double » !
Alain serre les fesses et moi, je n’en mène pas large .
Enfin nous voici à Fukuoka, il est 16h

Nous rejoignons notre hôtel en métro, il est plus central que le premier, nous avons fait très attention à la localisation car mercredi notre vol est à 8h du matin .
Mardi, il fait très beau, nous avons le « pass transports » que nous n’avions pas utilisé au début et nous en profitons.
Notre première visite est pour une zone de temples bouddhistes zen : Tochoji Temple

Ici sont enterrés les Kuroda premiers seigneurs de Fukuoka

Shofukuji Temple et les petits temples adjacents.

Le Shofukuji temple date de 1195, il a été construit par le maître zen Yosai, de retour de 4 années passées en Chine. C’est également lui qui a introduit le thé au Japon.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La floraison n’a pas encore atteint sa plénitude, mais ce n’est déjà pas mal

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous en repartons emplis de zenitude et décidons d’aller visiter un autre temple ( de la consommation celui-ci!).

Nous sommes à côté du Supermarché Aeon, et nous en profitons pour faire quelques emplettes pour déjeuner. Vous en connaissez beaucoup, vous, en France, des supermarchés où vous passez à la caisse ….et ensuite vous repassez dans les rayons pour sortir !!!!
Pas un agent de sécurité, pas même le soupçon que vous pourriez en profiter pour ajouter 2ou 3 choses à votre panier !!!
Après une petite sieste bien méritée (la journée d’hier a laissé des traces), nous allons cette fois à Ohori Park. C’est un parc autour d’un lac créé à partir des anciennes douves du château, château dont il ne subsiste que des ruines.

Toute une prairie est aménagé pour « Hanami »
Hanami désigne l’époque des « Sakuras », les fleurs de cerisiers. Elle dure peu de temps, cette année du 23 mars au 1er avril, et traditionnellement, les japonais viennent pique-niquer en famille ou entre amis, sous les cerisiers.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons un peu trop
traîné le « Jardin Japonais » va fermer, nous continuons par l’île centrale, reliée au parc par des ponts et nous repartons vers le métro car je voudrais aller à la Fukuoka Tower.
Elle n’est pas exceptionnellement haute ( 264 m) mais il y a une belle vue sur la ville, et le coucher de soleil sur la mer !

Nous découvrons « Marizon », une île artificielle dédiée aux mariages (chics !)
À 18h30 la tour est illuminée, j’aurais dû prendre la photo de plus loin, mais le bus allait arriver et Alain était pressé de rentrer il commençait à faire frisquet !

Le thème des illuminations change tous les mois ou mois et demie. En ce moment c’est « Sakura« bien sûr !.
Voilà, notre voyage au Japon se termine, si c’était à refaire je crois qu’on ne louerait pas de voiture, les trajets sont beaucoup trop longs si on ne prend pas l’autoroute, et l’autoroute est bien trop chère.
Le mieux, sans doute est de se déplacer en train ou en bus et de louer une voiture ponctuellement.
Les japonais conduisent vite malgré les limitations de vitesse, et parfois dangereusement. Beaucoup ont ces drôles de voitures qui ressemblent à un parallèlipipède rectangle, en noir on dirait un corbillard !

J’ai beaucoup aimé Fukuoka et Nagasaki, j’aurais voulu aller un peu plus en montagne mais les volcans étaient un peu trop actifs, j’ai adoré les onsens, j’y serais bien allée plus souvent mais Alain ne partage pas mon engouement !
Les japonais ont tous été vraiment sympas, toujours prêts à nous aider, c’est un peuple très accueillant, même s’ils sont réservés au premier abord.
Nous avons vu un côté du Japon différent et c’était très intéressant.
Nous passons 4jours à Kuala Lumpur(notre deuxième »chez nous »!) , et nous rentrons au bercail.
Où nous entraîneront nos prochaines aventures?
Je n’en ai pas la moindre idée, mais ne vous inquiétez pas, vous aurez de mes nouvelles !!

Notre avion, décoré comme un « manga »

Cahier pratique
À Fukuoka : hotel Mystay Fukuoka Tenjin
2nuits 97,38€ (12 120 yens)
( Nous avions réservé en premier lieu au Mystay Fukuoka Tenjin Minami, nous avons annulé, il est trop loin du métro)
Le quartier est super, très vivant près de tout.
Fukuoka Tower: tarif
Adulte 800 yens (6,40€)
Plus de 65 ans 500yens (4€)

KAGOSHIMA, KYUSHU, JAPON

Nous nous installons pour 3 nuits à Kagoshima, la ville est étendue, la circulation fatigante!

Samedi, la météo est excellente, nous prenons le ferry pour aller sur l’île Sakurajima,voir le volcan éponyme.

La grimpette pour entrer la voiture dans le ferry est…. délicate !

La météo s’est complètement plantée, la vue est bouchée, on ne voit pas beaucoup plus du volcan que sur la rive à Kagoshima

J’essaye d’obtenir des infos au « Visitor’s Center », mais l’employé est beaucoup trop occupé à faire rentrer de l’argent dans les caisses !

D’ailleurs, dans un coin je trouve des brochures en anglais accompagnées de ce slogan »help yourself » ( aide-toi le ciel t’aidera , traduction libre!)

Nous grimpons en voiture jusqu’à l’observatoire Yunohira

De face

De dos !

Le Sakurajima est formé de deux volcans, Kita-Dake et Minami -Dake, le cratère qui fume est le cratère Showa

Nous allons voir le Tori Kurokami prisonnier dans la lave d’une précédente éruption.

Là, Alain, qui n’est pas du tout fasciné par les volcans, me fait comprendre qu’il en a « ras le bol »!!!!

Comme nous ne sommes pas tentés par une nouvelle montée acrobatique sur le ferry, nous décidons de prendre la route

Une coulée de lave a relié l’île à la terre il y a un pont et on peut rejoindre Kagoshima en passant par Kirishima

La route est longue et fastidieuse mais il y avait des endroits où j’avais envie de retourner.

Le long de la route il y a des plantations de fruitiers, chaque grappe de fruits est emballée précieusement (au prix où ils les vendent, pas étonnant !)

Après enquête ce serait des « biwas » (arbre :néflier du Japon ou bibacier)

Nous nous arrêtons (pour la contrepèterie !) à Obama Heach! sinistre.

Et là, c’est carrément la ZAD de Notre Dame des Landes!!!

Finalement nous arrivons à Kagoshima et, comme nous passons devant le jardin Sengan-en, nous allons le visiter.

Jardin japonais !

Non, ce n’est pas celui-ci, il est beaucoup plus grand!

Le Sengan-en a été créé en 1658 par le 19ème chef du clan Shimadzu: Mitsuhisa. L’influence de la famille Shimadzu a duré plus de 800ans, elle a contribué au développement de l’industrialisation du Japon moderne, le jardin s’étend sur 12ha!!

La porte d’entrée du jardin, en étain, fabriquée dans une des usines familiales. Elle était réservée au Seigneur et à son fils aîné, les autres personnes devaient emprunter une autre porte !

La lanterne du lion qui saute

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au détour d’une allée nous assistons à une scène d’un autre âge, une sorte de pêche au canard, extrêmement codifiée

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis nous allons enfiler nos costumes avant d’aller prendre le thé chez le dernier des Shimadzu!

Finalement la journée ne s’est pas trop mal terminée !

Dimanche matin

Alors là, c’est grand beau temps!

Nous prenons notre petit déjeuner japonais(on s’habitue vite), nous récupérons la voiture,c’est plus facile de la récupérer que de la faire entrer dans l’ascenseur !

Et nous voilà partis direction Ibusuki

À Ibusuki, je commence par un bain de sable chaud…c’est chaud !!

Je reste une dizaine de minutes, enterrée dans le sable, la tête bien emmaillotée dans ma serviette, ça détend !!

Ensuite je vais profiter de mon dernier Onsen, dommage , derrière les carreaux on n’aperçoit pas la mer!

Un sauna, une trempette dans l’eau glacée et je suis prête pour retrouver Alain qui m’attend dans la voiture ( il ne sait pas ce qui est bon !!!)

Nous décidons de rentrer tôt à Kagoshima, dans l’espoir (vite déçu) d’éviter les embouteillages, nous passons près d’une construction surprenante que nous avions repérée à l’aller

C’est un complexe sportif… futuriste !!

Pendant que Alain va faire des photos, je somnole dans la voiture, je le vois revenir, soulagé et secoué, l’endroit est tellement grand …qu’il s’est perdu !!!

Il nous faut plus d’1heure pour rentrer à Kagoshima, l’idée était de marcher un peu dans un parc où sont disséminées des sculptures, le GPS nous conduit à une allée fleurie (200m de long!) avec une « œuvre » dans son centre!

On jette l’éponge, on retrouve l’hôtel, le cauchemar pour entrer dans le parking, et on part à pied faire nos courses pour dîner !

Demain une longue journée de route nous attend, nous rendons la voiture et il nous restera une journée »shopping » à Fukuoka

Si je ne suis pas trop crevée, je pondrai peut-être un dernier article !

Carnet pratique

Hôtel à Kagoshima :

Tokoyo Inn Kagoshima Chuo-Eki Higashi-Guchi

c’est un hôtel de chaîne, bien situé, le tramway passe devant.

Demander une chambre dans les étages supérieurs ( 8 et +), sinon on a de grande chances d’avoir la vue sur un mur à 1m!

120,29€ 14 970 yens

3 nuits( réservé longtemps à l’avance)

Parking 500yens/jour (4€)

Jardin Sengan-en :

Parking 300yens (2,40€)

Entrée billet combiné jardin +musée 1000 yens (8€)

300 yens de plus pour visiter « The House »!

Ibusuki billet combiné bain de sable puis Onsen: 1080yens (8,70€, un cadeau!)

KIRISHIMA, CHIRAN, KYUSHU, JAPON

Pour nous rendre de Takachiho à Kirishima, nous avons eu un temps magnifique.La route était bordée de magnolias blancs à fleurs en étoile, le flanc des montagnes se parait de couleurs pastels

le lendemain matin ..il pleuvait des cordes.

Nous décidons de prendre quand même la voiture, hier sur la route nous avons aperçu un panneau: « un des plus jolis villages du Japon » (dans le style d’une émission de télévision !). Nous nous renseignons à la réception de l’hôtel, il s’agit de Takaharu, c’est à 40kms (1h40 de route !)

La météo annonce la fin de la pluie pour midi, à 11h56 il arrête de pleuvoir !

Ils ne sont pas très fiables !!

Nous arrivons à Takaharu pleins d’espoir, c’est un gros bourg, à part peut être l’école, aucun bâtiment ne nous semble digne d’intérêt !

Nous interrogeons la caissière et les clients du Family Mart, sans succès, une cliente nous envoie à Ouji-baru Park,c’est un parc d’attractions !!!

Mais il y a un très beau temple shintô perdu dans les arbres à côté !

Et pas loin, une belle azalée

Nous nous arrêtons sur les bords du lac Miike

C’est un beau lac de cratère, sa circonférence est de 4kms, ça nous convient pour nous dégourdir les jambes, pour la rando en montagne la vue est trop bouchée !

Malheureusement nous ne ferons pas plus d’1km, des arbres tombés à terre nous barrent le chemin, les installations autour du lac sont à l’abandon, les dinosaures s’ennuient à mourir !

Face à nous le Takachiho-no-mine, semble nous narguer!

Il nous reste encore à voir le Kirishima Grand Shrine (grand temple de Kirishima)

Le grand Tori de l’entrée, Alain s’est donné du mal pour faire la photo sans panneau de signalisation !

Les temples shintôs de la région ne sont généralement pas peints, mais celui-ci affiche des couleurs éclatantes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ils sont trop mignons

Nous avons été déçus de notre séjour à Kirishima, parce que nous y étions pour la montagne, c’est raté !!!

Il y a en ce moment une intense activité volcanique, il y a un périmètre de sécurité et le seul possible est le Takachiho-no-mine

Tant pis, le lendemain nous quittons Kirishima pour Kagoshima, c’est à côté, 30kms, 1h30 de route !

Sur la route, une fabrique de vinaigre
Mais nous poursuivons car le check-in est à 16h, nous allons à Chiran dans la péninsule de Satsuma

Il y a des plantations de thé

Et, surtout, une rue parallèle à la rue principale où se trouvent d’anciennes résidences de Samouraïs, on ne visite que les jardins mais ils sont superbes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les maisons sont assez dépouillées

Un peu plus loin un pont très photogénique

Prochain article KAGOSHIMA

Carnet pratique

APA Hotel Kokubu Kirishima

Bien placé, jolie chambre, lit un peu petit!

57,36€ ( 7130 yens)pour 2 nuits, un record!

Parking 300yens/jour

À Chiran il y a un billet groupé pour la visite des jardins 500yens (4€)

TAKACHIHO, KYUSHU, JAPON

Certains d’entre vous m’ont félicitée pour ma documentation

Je dois « rendre à César, ce qui appartient à Cesar »

J’ai préparé ce voyage grâce au blog d’une jeune française, Bénédicte, qui vit à Fukuoka

 » benefukuoka.com », c’est une mine de renseignements!

Pour le reste, je prends de la doc. dans les endroits que je visite et je complète sur Google !

C’est dit !

Comme notre prochaine destination n’est pas très éloignée, j’avais prévu de faire une étape aux gorges de Kikuchi.

La route 57 est en travaux juste à l’endroit où nous devions bifurquer!

Panique à bord, aucun GPS ne nous trouve d’alternative, le GPS de la voiture répète inlassablement : « turn left, turn right !! »

Nous décidons d’aller directement à Takachiho.

Par chance, nous tombons quand même sur un endroit que j’avais repéré, la source de la rivière Shirakawa, celle-là même qui coule à Kumamoto.

L’endroit est calme et plaisant, l’eau est paraît-il excellente ( et recommandée par le Ministre de l’environnement !!)

Nous remplissons nos deux bouteilles!

Et nous trouvons des personnes complaisantes qui acceptent de clore le bec au GPS de la voiture!

(Nous étions au bord de la crise de nerfs !)

Les hôtels de Takachiho sont des ryokans pour la plupart, mais Alain nous a trouvé une petite guesthouse à quelques kms(6), à Iwato.

Nous dormons sur des futons, nous avons une grande chambre très claire.

Nous faisons quelques courses au supermarché du coin

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Avez-vous remarqué le prix des clémentines, c’est exorbitant !

Mardi matin, il pleut des girafes et des chameaux, nous traînons un peu puis nous décidons à sortir vers 10h.

Nous allons à pied au sanctuaire AmanoIwato, c’est à deux pas,

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis nous suivons un panneau qui nous invite à poursuivre 100m plus loin. Nous trouvons un chemin qui longe la rivière pour arriver à une grotte. Tout autour de nous des petits entassements de cailloux, témoignages des visiteurs, et , à l’intérieur de la grotte un petit sanctuaire

Selon japan travelguide:

« Takachiho est le site d’une des légendes les plus connues de la mythologie japonaise.Dans le récit, Amaterasu, la déesse du soleil shintoïste , est devenue tellement outrée par les farces cruelles de son frère qu’elle s’est cachée dans une grotte, refusant de sortir et privant le monde de sa lumière vitale.

Tous les autres dieux et déesses se sont rassemblés pour l’attirer. Ils essayèrent tout ce à quoi ils pouvaient penser sans succès jusqu’à ce qu’une déesse exécute une danse scandaleuse qui provoqua un éclat de rire chez les autres dieux. Amaterasu quitta la grotte pour voir de quoi était fait tout cet amusement et, ce faisant, elle rendit sa lumière au monde. »

Cette grotte est celle où les dieux se réunirent pour décider d’une stratégie, elle porte le nom de:

AmanoYasukawara

Quand nous sortons de la grotte le soleil fait une timide percée.

Deux figures du Yokagura, un festival nocturne qui a lieu de novembre à février

Et elle tourne !

L’après midi, malgré le temps toujours maussade, nous allons voir les gorges, elles sont vraiment belles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous surplombons, du chemin de randonnée, les touristes chinois qui galèrent dans leurs embarcations !

Au retour, il y a un étang avec des carpes énormes, et des esturgeons, dont celui-ci au nez pointu !

Dans ce restaurant, les nouilles circulent le long du bambou et on les attrape (ou pas!) avec les baguettes

Nous passons ensuite au temple Takachiho Shrine, un beau temple Shintô entouré de grands cèdres

J’ai dû mettre les cèdres sur 3 photos, ils sont tellement grands!

Nous avons fait 3 fois le tour en nous tenant la main (heureusement nous étions seuls!), il paraît que c’est le bonheur conjugal assuré, autant mettre toutes les chances de notre côté !!

Pour terminer cette journée en beauté je m’offre un Onsen pas loin de l’hôtel.

Je trempouille dans l’eau bien chaude, devant mon nez, derrière la vitre j’aperçois des jonquilles, et les montagnes baignées d’une belle lumière de fin d’après midi, le soleil s’est enfin installé !

Il y a même un sauna, mais en sortant, le bain glacé est vraiment très très froid, je m’oblige à rester 2minutes…puis je retourne tremper dans l’eau chaude !

J’allais oublier, une « avant-première » rien que pour vous !

Mercredi matin, nous quittons Takachiho, une longue route nous attend: presque 6h pour …200kms

Prochain article : KIRISHIMA, KYUSHU, JAPON

Cahier pratique

À Takachiho: guesthouse Iwato

2nuits 11000 Yens (88€)

Futons, salle de bain partagée, très propre, café, thé à disposition, micro ondes, réfrigérateur

Aux gorges, parking 500 yens( en bas)

Location de bateau 2000 yens (16€) pour 3 personnes 30mn

Rando gratuite!

Amanoiwato onsen , très bien, 350 yens

KUMAMOTO, MONT ASO, KUROKAWA ONSEN

Samedi matin, nous partons assez tôt (trop tôt !) pour la Makinoto Pass, dans l’espoir de faire une rando dans les Monts Kuju. En effet, l’accès au Mont Aso est fermé, les chemins de randonnée interdits. C’est un volcan en activité et il y a danger à cause des gaz et des fumées toxiques.

Nous profitons en chemin de belles vues sur la chaîne et sur l’immense « caldeira » 25×18 kms

On voit très nettement la neige fraîche sur les pentes(nous avons eu un orage hier soir à Kumamoto)

Sur les pentes des monts Kuju, il y a aussi de la neige, et là, pour Alain c’est « Niet »!!

Nous nous rabattons sur le village de Kurokawa Onsen

C’est un joli village où il n’y a pas moins de 28 ryokans » ( un ryokan est un hôtel traditionnel, souvent très luxueux, on y dort sur des futons et il y a un bain thermal.).

On peut, moyennant un droit d’entrée, profiter des bains, on peut même acheter un pass pour 3 bains et en profiter toute la journée.

Je suis très tentée, mais Alain ne veut toujours pas se baigner et je ne veux pas l’abandonner !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous faisons un tour dans le village puis nous rentrons par une route différente, d’où nous pouvons encore mieux contempler la montagne qui fume!

La dernière photo est un rare exemple d’art « topiaire« !!!

Nous avions embarqué le téléphone prêté par l’hôtel (dans le souci d’économiser nos data)

Mais nous avons décidé d’accorder une seconde chance au GPS de la voiture. À l’aller, il s’est bien comporté….mais au retour !!!!

On s’est retrouvés dans un parking, puis sur une toute petite route à travers champs !

On a arrêté les dégâts et nous avons utilisé Google maps !

Notre hôtel est en fait situé à 200m de la route 57 qui va à Aso!!!

Dimanche nous traînons un peu, mais nous sommes toujours réveillés très tôt.Nous laissons la voiture au parking et nous prenons le tram.

Notre premier arrêt sera pour le jardin Suigenji

Bien que les cerisiers n’aient pas encore leur parure de fleurs (c’est pour bientôt, 1semaine tout au plus),et malgré le gazon tout jaune, le jardin est très beau .

Il reproduit des étapes du « Tokaido », ce chemin qui conduit de l’ancienne Edo (Tokyo) à Kyoto, en 53 étapes et 500kms.On peut y voir un mini Mont Fuji et le Lac Biwa.

Nous arrivons au temple Izumi:

La fontaine de la vitalité

J’aime beaucoup ce lion facétieux

Il y a un mariage, la jeune mariée a l’air d’une poupée, emmaillotée dans un kimono blanc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous décidons de continuer à pied vers le château, ça ne fait pas si loin.

Le château de Kumamoto était un des 3 plus beaux châteaux du Japon, il a été fortement endommagé par les séismes d’avril 2016. Les travaux de restauration sont colossaux, il y en aura pour des années.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous faisons le tour et débouchons sur une grande esplanade, il y a des tentes avec des stands de nourriture, ça sent le printemps qui arrive et le début de la saison des « hanami »( pique-nique sous les cerisiers en fleurs) .

Il y a une scène et des chaises, sur lesquelles nous nous posons. Tout d’abord un groupe de musicien(ne)s traditionnel- (le)s, une chanteuse dotée d’une voix stridente, ensuite la « cheffe » du groupe fait un discours très apprécié et entonne une chanson de sa belle voix.

Essai de vidéo !

Des danseuses,

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des samouraïs,

Une dame qui s’exprime d’une voix très douce et qui soudain se met à déclamer d’une voix rauque!

Et le résultat de la tombola, nous nous éclipsons alors, nous n’avons pas acheté de billet !

Nous passons par le quartier Sakuranobaba,

une supposée rue ancienne, il y a foule, un stand propose des informations sur un village de onsens pas très loin de Kumamoto, et offre un bain de pied thermal.

Aussitôt nous nous déchaussons, ça tombe bien, je commençais à avoir mal à la cheville !

Avant de prendre le tram nous traversons par la rue couverte Shimotori , très animée ce dimanche.

Prochain article :

TAKACHIHO

Cahier pratique :

Hôtel à Kumamoto : Kenchomae Green hotel, un hôtel de chaîne, correct, lit un peu petit(on s’est serrés !), au 10ème étage !
Café et thé à discrétion

17 580 yens 139€

Parking 750yens/jour

Kurosawa Onsen, le parking est gratuit mais les ryokans sont plutôt chers !

Le pass pour 3 Onsen (sur les 24 qui participent) est à 1300yens (10,30€), pour 1seul Onsen c’est 500 yens (4€)

Entrée au jardin Suigenji

500yens (4€)

Le billet de tram coûte 170 yens (1,35€), il y a sûrement un pass à la journée, mais nous l’avons trop peu utilisé, le jardin et le château ne sont pas très éloignés l’un de l’autre.

OBAMA ONSEN, UNZEN, KYUSHU, JAPON

Nous quittons Nagasaki, le 14 au matin, comme nous avons raté le sanctuaire Yutoku Inari, à l’aller, je propose à Alain que nous fassions le détour ce matin, les hôtels ne recevant de toute façon pas avant 15h.

Étant donné que nous ne faisons aucune confiance au GPS de la voiture, et que nous nous méfions de maps-me,( et même de Google maps! ), j’ai repéré le trajet sur la carte et le numéro des routes.

Nous avons quand même réussi à louper l’embranchement !

Dégoûtés, nous renonçons, ça nous aurait rajouté au moins 60kms.

Nous arrivons un peu tôt à Obama Onsen (c’est rigolo!)

Ça fume de partout!

Là, c’est la fumée de notre hôtel !

Nous déjeunons, puis nous faisons quelques courses, nous cherchons un distributeur car Alain vient de se souvenir que notre hôtel (un minchuku plutôt), n’accepte pas les cartes de crédit !

Notre minchuku (hôtel traditionnel), possède un bain thermal (onsen) comme tous les établissements d’Obama.

Il est encore assez tôt pour monter jusqu’à Unzen et voir les enfers (Jigoku)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans la cabane on vous propose de faire cuire des oeufs!

Ici aussi il y a eu une trentaine de martyrs chrétiens, pour économiser le matériel, les japonais les ont simplement balancés dans les eaux bouillantes (thermales quand même!)

Au retour je me précipite dans le onsen, nous ne sommes que deux dans le bain réservé aux femmes, j’en profite un bon moment.

Le lendemain matin, je suis de nouveau dans le onsen, ,Alain, lui, n’est pas vraiment fan!

Nous avons réservé le petit déjeuner pour 8h30, et c’est un petit déjeuner traditionnel japonais!

Je ne croyais pas en être capable, mais j’ai tout mangé et j’ai trouvé ça délicieux :

Nous avions du poisson fumé, du tofu, de la soupe miso, du riz, des légumes cuits à la vapeur thermale et un œuf dur à la coquille toute noire !

Tout ça arrosé de thé vert.

Après ce petit déjeuner roboratif, nous montons à la Nita Pass, pour une petite rando, nous parvenons sans difficulté au sommet du Mont Myoken 1333m nous sommes partis de 1100m , quel exploit !!!(certains montent en téléphérique !)

Il fait un temps magnifique, on voit la côte de la presqu’île de Shimabara dans la brume.

Et le joli petit lac Shirakumo

Nous descendons vers Shimabara où nous devons prendre le ferry pour rejoindre Kumamoto

J’avais prévu de visiter un peu avant de prendre le ferry, mais ,en arrivant au port un jeune homme nous dit « ferry, ferry!) Il part à 12h20, il est 12h10!

En moins de 5 mn, nous avions embarqué !

Hier j’avais regardé sur Internet, il y avait toute une procédure pour réserver, il fallait donner la taille de la voiture et tout un tas de détails !

La traversée est très confortable, elle dure environ 50mn, la mer d’ Ariake est d’huile

Je me rappelle sur le ferry que je voulais visiter la rue des maisons de Samouraïs !!!

Nous arrivons trop tôt à Kumamoto, nous en profitons pour faire des courses puis nous cherchons notre hôtel.

C’est là que la galère commence!

Nous nous retrouvons dans des ruelles, 2 fois j’ai dû faire 1/2 tour (au cm près !), Kumamoto est une ville très étendue, beaucoup de maisons basses ( ce qui n’est pas étonnant vu l’activité sismique du coin !)

Bref, au bout de 3/4 d’heure, nous sommes devant l’hôtel !

Nous sommes au 10ème étage

Même pas peur !

Prochain article :

KUMAMOTO, MONT ASO, KUROKAWA ONSEN

Cahier pratique:

Les cartes de crédit étrangères ne sont pas acceptées partout.

Elles le sont dans tous les distributeurs de la Japan Post Bank (JP), et souvent dans les 7eleven (mais pas à Obama!)

Hotel à Obama Onsen : Jiyokya

Très confortable,toilettes et lavabo dans la chambre et Onsen

6660 yens /nuit avec petit déjeuner japonais (53euros)

Ferry pour Kumamoto :

Il y a 2 ferries, le KYUSHUO ( celui que nous avons pris), c’est le plus lent, nous avons payé 3870 yens (voiture + passagers) (31euros)

Le plus rapide ( 30 mn)OCEAN ARROW est aussi plus cher env. 5000 yens( 40euros) et la réservation est très compliquée, hors saison ce n’est pas la peine de réserver.

Hotel Kumamoto:

Kenchomae Green hotel

Hotel de chaîne, classique, thé, café offerts

139,17 euros pour 3nuits

(17576 yens) payés par carte sur hotels.com( pas de frais, paiement en euros)

Parking 750 yens/nuit (6 euros)

NAGASAKI, KYUSHU, JAPON

Le trajet en voiture n’en finissait pas, nous avons dû nous bagarrer avec le GPS qui voulait à tout prix nous faire prendre l’autoroute !!!

Les autoroutes sont très chères au Japon, nous avons décidé de ne pas les utiliser ( nous ne sommes pas les seuls!!), la moyenne, 45 km/h!

Nous arrivons à Nagasaki à la nuit tombée, ici impossible de se garer dans la rue, notre hôtel a un parking avec ascenseur à voitures 5400 yens (43€) pour 3 nuits, bing !!!

C’est un bel hôtel, décoré d’azulejos, pour rappeler que les premiers étrangers à s’installer ici étaient portugais

et notre rue s’appelle « Holland street », car leurs successeurs étaient hollandais !

Le lendemain matin nous démarrons nos visites dans le quartier, par le Jardin Glover

Le jardin n’a pas énormément d’intérêt, du moins en cette saison, mais ce monsieur Glover était un écossais qui a participé en 1859 aux premiers développements industriels du Japon. C’était un grand ami des fondateurs de l’usine Mitshubishi, celle qui a valu une bombe atomique à Nagasaki !!

En redescendant nous admirons l’église catholique Oura, la seule église de style néo-gothique du Japon

L’après midi nous partons à la découverte du quartier chinois »Shinchi Chinatown »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur notre lancée nous traversons une longue galerie marchande, puis une succession de petites rues

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et nous voici devant le fameux »pont à lunettes » meganebashi

Puis nos pas nous emmènent toujours plus loin et nous tombons sur de jolis temples à flanc de colline( il y en a une bonne douzaine, nous en visitons 1 juste pour le plaisir, nous promettant de revenir demain !)

Et comme la nuit va bientôt tomber nous rentrons à l’hôtel.

Le lendemain nous décidons de pousser plus loin nos investigations, nous achetons un pass illimité pour 1 journée de tramway

Notre première visite sera pour le Parc de la Paix, une montée fleurie, une imposante fontaine, et tout au fond une statue hideuse d’un géant bleu ( heureusement qu’il n’est pas vert on l’aurait appelé Hulk)

Tout autour, des statues offertes par l’Allemagne, plusieurs pays de l’est et la Chine

Et une petite construction abritant de petites grues en origamis, en souvenir de la petite écolière de Hiroshima

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous ne sommes pas allés au Musée ni à l’épicentre de la bombe, nous l’avions fait à Hiroshima, mais c’était difficile à supporter.

Pour faire plus léger, voici un aperçu de ce qu’on trouve sur les marchés ou dans les supermarchés :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et celles-ci que je trouve « trop jolies pour être honnêtes »

Puis nous passons voir la cathédrale Urakami détruite par la bombe et reconstruite .

Je vous parlerai plus loin des catholiques du Japon

L’après-midi nous visitons Dejima

C’est mon coup de cœur!

Après la fermeture du pays aux étrangers pour éviter l’expansion du christianisme, en 1636 le Shogun « autorisa » 25 marchands à commercer à condition que les étrangers demeurent sur une île artificielle, devant la ville de Nagasaki. Les marchands payèrent la construction de l’île, le Shogun participa à la construction des bâtiments.

L’île de Dejima a été habitée plus de 200 ans, d’abord par des Portugais, puis par des hollandais. C’était l’unique point de contact entre le Japon et l’Europe

Désormais elle a été absorbée par l’extension de la ville, mais depuis 2000 un travail de reconstruction a été effectué, il y a actuellement 16 bâtiments.

Si l’histoire vous intéresse vous trouverez des développements sur Google.

et un lien vers le site officiel:

http://www1.city.nagasaki.nagasaki.jp/dejima/en

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il nous reste à visiter nos temples!

Le premier: Sofukugi temple date de 1629,il est classé Trésor National

Ce diaporama nécessite JavaScript.

juste à côté se trouve Kiyomizudera temple nous y faisons un petit tour

Nous avons loupé le Kokufugi temple, le plus ancien,(1620) mais nous étions crevés et un vent froid s’était levé.

Nous avions projeté d’aller voir, après le dîner, le Monument aux 26 martyrs chrétiens, d’où on a , paraît-il, une très belle vue sur la ville ( le téléphérique ne nous tentait pas), finalement nous sommes restés au chaud!

Le catholicisme a été introduit au Japon par les portugais et il a rapidement été adopté par de nombreux fidèles.Ce qui ne plaisait ni à l’empereur, ni au shogun.
Selon Wikipédia :

« La politique d’isolement(sakoku) fut instaurée lors de la période Edo, entre 1641 et 1853, par le shogun Iemitsu Tokugawa. Elle commença par l’expulsion des missionnaires chrétiens, puis par la limitation des ports ouverts aux étrangers, l’interdiction d’entrer ou sortir du territoire pour tout Japonais sous peine de mort, l’expulsion de tous les étrangers et la destruction des navires capables de naviguer en haute mer . Le commodore Matthew Perry mit un terme à cette politique en 1853. »

En 1597 , suite au décret d’interdiction du christianisme 20 japonais et 6 étrangers furent crucifiés. Beaucoup de chrétiens ont malgré tout continué de pratiquer leur culte dans des églises clandestines, dans des villages de la région.

Prochain article: OBAMA ONSEN, UNZEN

Cahier pratique:

Si vous souhaitez louer une voiture, il faut prendre en compte:

-le prix des autoroutes

-le prix des parkings en ville

( impossible d’y échapper)

Vous aurez un GPS en anglais, mais les réglages sont en japonais !

Par contre, certains hôtels vous prêtent un smartphone le temps de votre séjour, avec Internet illimité, vous pouvez utiliser Google maps.

Notre hôtel à Nagasaki : hotel Monterey, très bon emplacement, très calme, belles prestations, prêt de téléphone, fil à linge. Personnel un peu trop obséquieux.

3nuits: 18144 yens (144 euros)

Parking 5400 yens (43 euros)

La plupart des sites touristiques peuvent être rejoints en tramway, ils sont confortables et très fréquents, le Pass illimité à 500 yens /jour (4 euros) est avantageux

FUKUOKA, KYUSHU, JAPON

Comme me dit Alain » On n’a vraiment pas de bol! »

Après tant de vols retardés, de bus qui se traînaient, voilà que notre vol KL- FUKUOKA arrive en avance!

Il est 7h du matin, notre hôtel nous a avertis que la réception n’ouvrait qu’à 15h!

8h à tuer, ça va être un carnage !

Nous avons traîné un peu dans l’aéroport, changé des euros, puis nous sommes allés au JAF, faire traduire mon permis de conduire.(une formalité !)

C’était tout au bout de la ligne, on a pu faire une micro-sieste

Puis nous avons erré dans l’immense centre souterrain qui relie 3 stations de métro et une gare

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Beaucoup d’enseignes en français !

À 15h tapantes, nous étions à l’hôtel. Plus qu’un hôtel, ça ressemble à une résidence, nous avons un studio, avec même une kitchenette……mais pas une assiette, pas une casserole !
À 15h30, nous dormions tous les deux!!!!!
Rigolez, 1heure de décalage horaire…..ça fatigue!!!

Samedi matin, requinqués, nous commençons par acheter le Pass touristique, nous avons dépensé une fortune en métro hier !
Puis nous attrapons le train direct pour Dazaifu.

C’est mon premier tampon souvenir

Dazaifu est une petite ville à 1/2 heure de train de Fukuoka.. Il y a d’abord une rue ancienne bordée de commerces

La vitrine du Starbucks café, « designée »par un architecte renommé

Les « umegae-mochi », de délicieux petits gâteaux fourrés à la pâte de haricots rouges, à déguster tout chauds

Un moine fait la manche( kimono!) au bout de la rue

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous nous dirigeons vers le temple Tenmangu, on peut admirer quelques pruniers en fleurs (la floraison des pruniers est précoce, février/début mars)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Beaucoup de monde se presse devant le temple, nous sommes samedi, et nous avons de la chance, il y a un mariage traditionnel

Devant les vœux, il y en a même en anglais!

J’ai payé 100yens pour un « fortune », mais c’était en japonais, je ne suis pas plus avancée !

Nous montons l’immense escalier(mécanique !) jusqu’au Musée du Kyushu, mais l’entrée est gratuite pour les plus de 70 ans…on verra si nous avons le temps pour notre dernier jour !

Nous allons voir le Temple Komyozen-ji...il est fermé !

Il a, paraît-il un magnifique jardin zen .

Nous nous contentons du petit bout de jardin, devant !

Nous rentrons à Fukuoka, Alain veut voir le grand centre commercial Canal city

Auparavant nous sommes attirés par le Kushida Shrine, c’est un temple Shintô, il abrite un musée et les chars du « Hakata Gion Yamakasa » un festival qui se tient du 1er au 14 juillet .

Les chars sont portés sur les épaules de nombreux hommes.

Le temple est intéressant

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La jeune femme en rouge et blanc est une « Miko »
Puis nous faisons un tour dans la galerie couverte Kawabata shopping Arcade

Et enfin le fameux centre Canal City!

C’est plutôt bien fait, il y a un évènement,ce samedi!

Les jeunes acteurs (masculins) d’un film qui vient de sortir sont là pour la promotion.

Les jeunes filles défilent devant eux et peuvent leur serrer la main et dire quelques mots ( vu d’en haut ça fait un peu condoléances !)

Puis nous rentrons en suivant le canal

Il y a toute une rangée de ces petites gargotes très populaires appelées « yatai »


Le lendemain, dimanche, il a plu toute la journée !

Nous nous sommes décidés à sortir en début d’après midi, nous sommes allés au « Fukuoka Science Museum », c’est à 100m de notre hôtel !

C’est très bien, pour ceux qui lisent le japonais, et il est indispensable d’y emmener des gamins, on est sûr qu’ils vont s’éclater !!!

La première voiture électrique, inventée par Edison!

Lundi matin, nous récupérons notre voiture de location et nous voilà partis pour notre prochaine étape.

Prochain article NAGASAKI

Cahier pratique:

Notre hôtel : Stay Ropponmatsu

À deux pas de la station éponyme. Quartier sympa, mais il faut prendre le métro, on arrive à Tenjin Minami et, pour rejoindre la station principale Tenjin(sur la ligne de l’aéroport) il y a un très très long couloir/galerie commerciale

Pour 3nuits, avec petit déjeuner (japonais ou continental, au choix) 24 500 yens (194€)

Nous avions un beau studio, il y a machines à laver et sèche linge, salle de sport et même un sauna (malheureusement fermé le WE!!!)

Les transports coûtent cher, alors nous avons acheté 2 pass d’ 1 journée

Le 1er à 1340 yens(10,60€), nous a permis de prendre le train jusqu’à DAZAIFU, puis d’utiliser le métro toute la journée

Le second était à 820 yens(6,50€), nous devions l’utiliser le dimanche, nous l’avons gardé pour la journée avant notre départ.

Il faut gratter la date, avant de commencer à l’utiliser,et il est remboursable (tant que ce n’est pas gratté)

Je conseille de l'(les)acheter à l’aéroport , toutes les stations ne le vendent pas.

Si vous voulez une carte sim pour les données mobiles, vous pouvez l’acheter à l’aéroport également, mais faites-la installer dans votre mobile, c’est très compliqué !

Nous, nous l’avons achetée à Bic Camera, près de Tenjin, demandez, beaucoup de gens connaissent.

Pour la traduction du permis de conduire .

Le JAF(automobile club japonais) se trouve près de la station Muromi au bout de la ligne de l’aéroport, demandez le JAF à la station il vous montrera une carte, c’est tout à côté.

Nous sommes arrivés à 9h le vendredi matin, 1/2 heure plus tard et 3000yens (24euros) en moins nous étions repartis

(ouvert à 9h, fermé le weekend)

Pour les repas nous avions un 7eleven, à côté, et près du métro un magasin gourmet (Bon Repas !!!) nous avions la flemme de sortir dîner.