NAGASAKI, KYUSHU, JAPON

Le trajet en voiture n’en finissait pas, nous avons dû nous bagarrer avec le GPS qui voulait à tout prix nous faire prendre l’autoroute !!!

Les autoroutes sont très chères au Japon, nous avons décidé de ne pas les utiliser ( nous ne sommes pas les seuls!!), la moyenne, 45 km/h!

Nous arrivons à Nagasaki à la nuit tombée, ici impossible de se garer dans la rue, notre hôtel a un parking avec ascenseur à voitures 5400 yens (43€) pour 3 nuits, bing !!!

C’est un bel hôtel, décoré d’azulejos, pour rappeler que les premiers étrangers à s’installer ici étaient portugais

et notre rue s’appelle « Holland street », car leurs successeurs étaient hollandais !

Le lendemain matin nous démarrons nos visites dans le quartier, par le Jardin Glover

Le jardin n’a pas énormément d’intérêt, du moins en cette saison, mais ce monsieur Glover était un écossais qui a participé en 1859 aux premiers développements industriels du Japon. C’était un grand ami des fondateurs de l’usine Mitshubishi, celle qui a valu une bombe atomique à Nagasaki !!

En redescendant nous admirons l’église catholique Oura, la seule église de style néo-gothique du Japon

L’après midi nous partons à la découverte du quartier chinois »Shinchi Chinatown »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur notre lancée nous traversons une longue galerie marchande, puis une succession de petites rues

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et nous voici devant le fameux »pont à lunettes » meganebashi

Puis nos pas nous emmènent toujours plus loin et nous tombons sur de jolis temples à flanc de colline( il y en a une bonne douzaine, nous en visitons 1 juste pour le plaisir, nous promettant de revenir demain !)

Et comme la nuit va bientôt tomber nous rentrons à l’hôtel.

Le lendemain nous décidons de pousser plus loin nos investigations, nous achetons un pass illimité pour 1 journée de tramway

Notre première visite sera pour le Parc de la Paix, une montée fleurie, une imposante fontaine, et tout au fond une statue hideuse d’un géant bleu ( heureusement qu’il n’est pas vert on l’aurait appelé Hulk)

Tout autour, des statues offertes par l’Allemagne, plusieurs pays de l’est et la Chine

Et une petite construction abritant de petites grues en origamis, en souvenir de la petite écolière de Hiroshima

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous ne sommes pas allés au Musée ni à l’épicentre de la bombe, nous l’avions fait à Hiroshima, mais c’était difficile à supporter.

Pour faire plus léger, voici un aperçu de ce qu’on trouve sur les marchés ou dans les supermarchés :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et celles-ci que je trouve « trop jolies pour être honnêtes »

Puis nous passons voir la cathédrale Urakami détruite par la bombe et reconstruite .

Je vous parlerai plus loin des catholiques du Japon

L’après-midi nous visitons Dejima

C’est mon coup de cœur!

Après la fermeture du pays aux étrangers pour éviter l’expansion du christianisme, en 1636 le Shogun « autorisa » 25 marchands à commercer à condition que les étrangers demeurent sur une île artificielle, devant la ville de Nagasaki. Les marchands payèrent la construction de l’île, le Shogun participa à la construction des bâtiments.

L’île de Dejima a été habitée plus de 200 ans, d’abord par des Portugais, puis par des hollandais. C’était l’unique point de contact entre le Japon et l’Europe

Désormais elle a été absorbée par l’extension de la ville, mais depuis 2000 un travail de reconstruction a été effectué, il y a actuellement 16 bâtiments.

Si l’histoire vous intéresse vous trouverez des développements sur Google.

et un lien vers le site officiel:

http://www1.city.nagasaki.nagasaki.jp/dejima/en

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il nous reste à visiter nos temples!

Le premier: Sofukugi temple date de 1629,il est classé Trésor National

Ce diaporama nécessite JavaScript.

juste à côté se trouve Kiyomizudera temple nous y faisons un petit tour

Nous avons loupé le Kokufugi temple, le plus ancien,(1620) mais nous étions crevés et un vent froid s’était levé.

Nous avions projeté d’aller voir, après le dîner, le Monument aux 26 martyrs chrétiens, d’où on a , paraît-il, une très belle vue sur la ville ( le téléphérique ne nous tentait pas), finalement nous sommes restés au chaud!

Le catholicisme a été introduit au Japon par les portugais et il a rapidement été adopté par de nombreux fidèles.Ce qui ne plaisait ni à l’empereur, ni au shogun.
Selon Wikipédia :

« La politique d’isolement(sakoku) fut instaurée lors de la période Edo, entre 1641 et 1853, par le shogun Iemitsu Tokugawa. Elle commença par l’expulsion des missionnaires chrétiens, puis par la limitation des ports ouverts aux étrangers, l’interdiction d’entrer ou sortir du territoire pour tout Japonais sous peine de mort, l’expulsion de tous les étrangers et la destruction des navires capables de naviguer en haute mer . Le commodore Matthew Perry mit un terme à cette politique en 1853. »

En 1597 , suite au décret d’interdiction du christianisme 20 japonais et 6 étrangers furent crucifiés. Beaucoup de chrétiens ont malgré tout continué de pratiquer leur culte dans des églises clandestines, dans des villages de la région.

Prochain article: OBAMA ONSEN, UNZEN

Cahier pratique:

Si vous souhaitez louer une voiture, il faut prendre en compte:

-le prix des autoroutes

-le prix des parkings en ville

( impossible d’y échapper)

Vous aurez un GPS en anglais, mais les réglages sont en japonais !

Par contre, certains hôtels vous prêtent un smartphone le temps de votre séjour, avec Internet illimité, vous pouvez utiliser Google maps.

Notre hôtel à Nagasaki : hotel Monterey, très bon emplacement, très calme, belles prestations, prêt de téléphone, fil à linge. Personnel un peu trop obséquieux.

3nuits: 18144 yens (144 euros)

Parking 5400 yens (43 euros)

La plupart des sites touristiques peuvent être rejoints en tramway, ils sont confortables et très fréquents, le Pass illimité à 500 yens /jour (4 euros) est avantageux

FUKUOKA, KYUSHU, JAPON

Comme me dit Alain » On n’a vraiment pas de bol! »

Après tant de vols retardés, de bus qui se traînaient, voilà que notre vol KL- FUKUOKA arrive en avance!

Il est 7h du matin, notre hôtel nous a avertis que la réception n’ouvrait qu’à 15h!

8h à tuer, ça va être un carnage !

Nous avons traîné un peu dans l’aéroport, changé des euros, puis nous sommes allés au JAF, faire traduire mon permis de conduire.(une formalité !)

C’était tout au bout de la ligne, on a pu faire une micro-sieste

Puis nous avons erré dans l’immense centre souterrain qui relie 3 stations de métro et une gare

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Beaucoup d’enseignes en français !

À 15h tapantes, nous étions à l’hôtel. Plus qu’un hôtel, ça ressemble à une résidence, nous avons un studio, avec même une kitchenette……mais pas une assiette, pas une casserole !
À 15h30, nous dormions tous les deux!!!!!
Rigolez, 1heure de décalage horaire…..ça fatigue!!!

Samedi matin, requinqués, nous commençons par acheter le Pass touristique, nous avons dépensé une fortune en métro hier !
Puis nous attrapons le train direct pour Dazaifu.

C’est mon premier tampon souvenir

Dazaifu est une petite ville à 1/2 heure de train de Fukuoka.. Il y a d’abord une rue ancienne bordée de commerces

La vitrine du Starbucks café, « designée »par un architecte renommé

Les « umegae-mochi », de délicieux petits gâteaux fourrés à la pâte de haricots rouges, à déguster tout chauds

Un moine fait la manche( kimono!) au bout de la rue

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous nous dirigeons vers le temple Tenmangu, on peut admirer quelques pruniers en fleurs (la floraison des pruniers est précoce, février/début mars)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Beaucoup de monde se presse devant le temple, nous sommes samedi, et nous avons de la chance, il y a un mariage traditionnel

Devant les vœux, il y en a même en anglais!

J’ai payé 100yens pour un « fortune », mais c’était en japonais, je ne suis pas plus avancée !

Nous montons l’immense escalier(mécanique !) jusqu’au Musée du Kyushu, mais l’entrée est gratuite pour les plus de 70 ans…on verra si nous avons le temps pour notre dernier jour !

Nous allons voir le Temple Komyozen-ji...il est fermé !

Il a, paraît-il un magnifique jardin zen .

Nous nous contentons du petit bout de jardin, devant !

Nous rentrons à Fukuoka, Alain veut voir le grand centre commercial Canal city

Auparavant nous sommes attirés par le Kushida Shrine, c’est un temple Shintô, il abrite un musée et les chars du « Hakata Gion Yamakasa » un festival qui se tient du 1er au 14 juillet .

Les chars sont portés sur les épaules de nombreux hommes.

Le temple est intéressant

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La jeune femme en rouge et blanc est une « Miko »
Puis nous faisons un tour dans la galerie couverte Kawabata shopping Arcade

Et enfin le fameux centre Canal City!

C’est plutôt bien fait, il y a un évènement,ce samedi!

Les jeunes acteurs (masculins) d’un film qui vient de sortir sont là pour la promotion.

Les jeunes filles défilent devant eux et peuvent leur serrer la main et dire quelques mots ( vu d’en haut ça fait un peu condoléances !)

Puis nous rentrons en suivant le canal

Il y a toute une rangée de ces petites gargotes très populaires appelées « yatai »


Le lendemain, dimanche, il a plu toute la journée !

Nous nous sommes décidés à sortir en début d’après midi, nous sommes allés au « Fukuoka Science Museum », c’est à 100m de notre hôtel !

C’est très bien, pour ceux qui lisent le japonais, et il est indispensable d’y emmener des gamins, on est sûr qu’ils vont s’éclater !!!

La première voiture électrique, inventée par Edison!

Lundi matin, nous récupérons notre voiture de location et nous voilà partis pour notre prochaine étape.

Prochain article NAGASAKI

Cahier pratique:

Notre hôtel : Stay Ropponmatsu

À deux pas de la station éponyme. Quartier sympa, mais il faut prendre le métro, on arrive à Tenjin Minami et, pour rejoindre la station principale Tenjin(sur la ligne de l’aéroport) il y a un très très long couloir/galerie commerciale

Pour 3nuits, avec petit déjeuner (japonais ou continental, au choix) 24 500 yens (194€)

Nous avions un beau studio, il y a machines à laver et sèche linge, salle de sport et même un sauna (malheureusement fermé le WE!!!)

Les transports coûtent cher, alors nous avons acheté 2 pass d’ 1 journée

Le 1er à 1340 yens(10,60€), nous a permis de prendre le train jusqu’à DAZAIFU, puis d’utiliser le métro toute la journée

Le second était à 820 yens(6,50€), nous devions l’utiliser le dimanche, nous l’avons gardé pour la journée avant notre départ.

Il faut gratter la date, avant de commencer à l’utiliser,et il est remboursable (tant que ce n’est pas gratté)

Je conseille de l'(les)acheter à l’aéroport , toutes les stations ne le vendent pas.

Si vous voulez une carte sim pour les données mobiles, vous pouvez l’acheter à l’aéroport également, mais faites-la installer dans votre mobile, c’est très compliqué !

Nous, nous l’avons achetée à Bic Camera, près de Tenjin, demandez, beaucoup de gens connaissent.

Pour la traduction du permis de conduire .

Le JAF(automobile club japonais) se trouve près de la station Muromi au bout de la ligne de l’aéroport, demandez le JAF à la station il vous montrera une carte, c’est tout à côté.

Nous sommes arrivés à 9h le vendredi matin, 1/2 heure plus tard et 3000yens (24euros) en moins nous étions repartis

(ouvert à 9h, fermé le weekend)

Pour les repas nous avions un 7eleven, à côté, et près du métro un magasin gourmet (Bon Repas !!!) nous avions la flemme de sortir dîner.

LES PETITES VILLES COLONIALES: URUAPÁN, PATZCUARO, État de MICHOACÁN

13/10 Après 4h30 de voyage en bus ( super confort, wifi ) nous voici à Uruapán.
Le centre n’est pas bien loin de la gare routière, et notre hôtel est à une « cuadra » du centre.
Le Guide du Routard est assez injuste avec cette ville; quand nous arrivons c’est samedi, fin d’après-midi, il y a beaucoup d’animation, il y a des commerces partout, ça change de nos centre-ville si tristounets !

14/10 Dimanche matin, je « traîne de force » Alain (c’est lui qui le dit) à la gare routière,nous prenons un bus pour Angahuán, un bled paumé habité par des amérindiens « purepechas » ou « tarasques » comme les ont surnommés les espagnols.
Le but est de rejoindre le volcan Paricutín. Ce volcan a toute une histoire :
« C’est en 1943 que le Paricutín s’est éveillé et a décidé d’engloutir les villages alentour. Seul le clocher d’une église émerge, fixé dans la lave, prisonnier du temps. Surréaliste comme un tableau de Magritte.Le spectacle est splendide. »
Guide du Routard
Voilà, c’est ce que je voulais aller voir.
Quand nous arrivons à Angahuán, il fait à peu près clair, nous traversons le village

Nous tombons sur 4 Pieds Nickelés qui nous demandent où nous allons, bêtement je le leur dis ( ils devaient s’en douter, il n’y a pas tant de touristes dans le coin !), et dès que nous avons tourné le dos, ils sont partis en courant!
Alain sent l’embuscade, il refuse d’aller plus avant, il a sans doute raison mais nous n’étions plus très loin du Mirador

De toute façon, maintenant il n’y a plus aucune visibilité
Mon « Schtroumpf grognon » et moi, nous voilà repartis pour l’arrêt du bus, et là, il se met à tomber des cordes!!!
Bref, la bonne galère !!!
J’ai quand même pris quelques photos, pour ne pas rentrer bredouille .

Nous rentrons tôt à Uruapán et nous en profitons pour acheter des fruits au marché : 1,25€ le kilo d’avocats,0,75€ le kilo de papaye!

Nous faisons une grande balade dans la ville .

Il y a des chamans »purepechas », et des jeux pour les enfants

Et le soir nous achetons du ceviche et du « coctel de camarones » pour dîner à l’hôtel sur la terrasse.

15/10 Avant d’aller prendre le bus, j’emmène Alain (toujours de force !) boire un « délicieux café traditionnel d’Uruapán », une infâme purée genre café turc, Alain n’en boit même pas une gorgée !

Nous attrapons un bus pour Patzcuaro, le trajet dure 1h1/4.
Notre hôtel est très mignon, le personnel est prévenant.
Nous partons à la découverte de ce « Pueblo Màgico »
Fidèles à nos habitudes nous commençons par le marché :
Il y a des fruits à profusion, avocats, papayes, clémentines et fraises, notre récolte de la journée .

Puis des « tostadas de ceviche de camarones » et du « coctel de camarones » pour le dîner !

Nous dînons tôt pour profiter du jardin et nous sortons nous promener en ville.

En face de notre hôtel il y a un couvent, admirez le travail des soeurs

Nous nous offrons un petit dessert: du « camote », c’est de la patate douce confite, un délice !

La Plaza Vasco de Quiroga

16/10 Avant de partir à l’assaut du Cerro del Estribo, nous traversons le centre ville:

L’ancienne église transformée en bibliothèque

Gertrudis Bocanegra, héroïne de l’Indépendance, au milieu de sa place

Vasco de Quiroga,premier évêque du MICHOACÁN et grand protecteur des indiens

Les arcades de la place

Puis nous commençons l’« ascension », ça grimpe plutôt raide !

En chemin une fontaine, assez particulière

Dans la côte, un bel hôtel « El Portón del Cielo »…

rien que ça !

La vue depuis le kiosque, le Lac de Patzcuaro, au milieu l’Île de Janitzio

De l’autre côté une vue de Patzcuaro

Et là, les 300 marches qui mènent au sommet !

17/10 Nous rejoignons Guanajuato, Capitale de l’Etat du même nom.

Prochain article: Guanajuato, Festival Cervantino

Fiche pratique

Uruapán: hôtel Villa de Florès, proche de la place, café le matin 37,17€ pour 2 nuits

De Uruapán à Patzcuaro bus de 2ème classe de la compagnie Purepechas

75MXN/pers.

Patzcuaro : Hôtel Posada de la Salud, à côté de la Basilique du même nom

38,46 € pour 2 nuits très bien

Pour rejoindre Guanajuato:

Bus Purepechas jusqu’à Morelia

60 MXN/pers

Puis bus Primera Plus 275MXN /pers .

PUNTA DE MITA, Nayarit GUADALAJARA, Etat de JALISCO .MEXIQUE

Notre avion n’a que 2 heures de retard!
Le chauffeur nous attend à l’aéroport, il y a une quarantaine de minutes depuis Puerto Vallarta, nous allons à Punta de Mita.
Comme on pouvait l’imaginer, la villa de Victor est hollywoodienne!

La plage est noire de monde !!!!

Notre suite est immense, ça nous change du camping!
Nous passons le dimanche entre la piscine et le jacuzzi, la mer est un peu agitée, il y a eu des orages tous les soirs.
Lundi nous sommes allés déjeuner au joli village de Sayulita. Un village de carte postale, très coloré, la plage est belle .

Victor et Yolanda ont eu une belle petite fille depuis notre dernière visite, elle n’est pas facile à apprivoiser, mais elle aime bien tirer sur mes boucles d’oreilles!

Magnifique coucher de soleil pour notre dernier soir

Dîner romantique devant la piscine

09/10 Mardi, après cet intermède de luxe, nous reprenons notre vie de «backpackers».

Victor doit rentrer à Las Vegas, où il doit recevoir un prix, pour sa contribution à l’animation nocturne depuis 25 ans.
Nous, nous prenons le bus pour Guadalajara,1500 000 habitants, Capitale de l’État de Jalisco.
Le bus est d’une ponctualité suisse.

Il démarre à 10h pile et arrive à 14h pile!
Ensuite on mettra plus d’1h pour rejoindre le Centre Historique.

Notre hôtel est très central, nous sommes sur une jolie terrasse et nous avons accès à la cuisine.

Nous profitons de l’après-midi pour visiter El Instituto Cultural Cabañas

Il servit d’orphelinat durant de nombreuses années

« Dans la chapelle, magnifiques fresques d’Orozco peintes en 1937.

La pièce maîtresse, el Hombre de Fuego, est une véritable prouesse technique: bien que peint sur la surface concave de la coupole, « l’homme de Feu » paraît complètement droit.

Des bancs permettent de se coucher pour mieux admirer les fresques du plafond »

Guide du Routard Mexique

Le soir nous dînons sur notre terrasse, de fruits, d’avocats et de chocolat.

10/10 L’office de tourisme propose un tour guidé du Centro Historico à 10h30 tous les matins (gratuit), mais là, on a trop la flemme et on traîne !

L’après-midi nous faisons un tour, dommage, la belle façade du Palacio de Gobierno est difficile à photographier, des travaux bouchent toute la Plaza de Armas, juste devant.

À l’intérieur, nous retrouvons une peinture murale d’Orozco,( 400m2 !)

qui domine l’escalier central .

Au centre d’une humanité écrasée par les tragédies, les guerres, la religion hypocrite et les idéologies totalitaires, se dresse l’homme pur et incorruptible: Hidalgo,le grand héros initiateur de la révolution mexicaine

Guide du Routard Mexique

Sur notre lancée nous allons jusqu’au Palacio Municipal, où là nous attend une oeuvre de Florès, un élève d’Orozco (un autre joyeux drille !)

Ces deux là s’entendaient pour plomber l’ambiance !!!

Il y a encore le plafond du Teatro Degollado, mais on a notre dose !

La Rotonda de los jalisences ilustres ( les personnalités de l’état de Jalisco)

Ça me rappelle une avenue , à Londres !

Avant d’arriver au Mercado Colona

Nous passons par le Mercado Corona, il est 17h, c’est blindé de gens qui s’empiffrent, Alain prend une assiette de tacos.

Nous poursuivons notre chemin jusqu’au Mercado San Juan de Dios, nous achetons plein de fruits pour le dîner.

11/10 Nous commençons à être un peu fatigués de la ville, trop de bruits, de voitures, d’odeurs.

Nous prenons le bus 647 pour Tlaquepaque, dans la proche banlieue de Guadalajara

C’est une petite ville pleine de charme, la Calle Independencia et quelques rues adjacentes sont piétonnes, il y a beaucoup de galeries d’art, quelques magasins de décoration extrêmement luxueux, nous déjeunons d’un ceviche au marché .

Au marché, le « chivo »attend le chaland !

La Presidencia Municipal

Nuestra Señora de la Soledad

Nous nous offrons une petite pause, les bancs sont accueillants et Alain, pour une fois se laisse tenter par la neige

« Nieves », De guanabana pour moi et de mangue pour Alain, un délice !!

La fabrique de nieves

Plazoleta del arte

Il fait encore très chaud dans la journée, une petite sieste s’impose!

Devant San Agustin, les « amapolas » sont en fleurs, les lacets aussi!

Miguel de Idarra, 1er « alcalde » de Guadalajara

En fin d’après-midi nous sortons, il y a une certaine effervescence dans l’air, et des policiers partout!

C’est à cause de « La Vierge de Zapopan »

La police a délimité un couloir par où passera le cortège qui la conduira de l« Instituto Cultural Cabañas » à la Cathédrale.

Pour le moment, il y a une messe, en plein air, avec plusieurs évêques, un messager du Pape François et une foule immense.

On se retrouve en plein milieu et il nous faut jouer des coudes pour nous échapper !

12/10 C’est un jour férié: nous voulions aller à Tequila, le village où se fabrique la boisson du même nom, il n’y avait plus de places de bus, nous n’avons pas non plus beaucoup insisté !

Nous décidons de retourner à Tlaquepaque, en ville ça va être intenable, la Vierge doit aller en procession de la Cathédrale jusqu’à son église de Zapopan, ça fait plusieurs kms!

En vrac:Images de Tlatepaque

Encore un peu

Agustin Gonzalez, sculpteur sur bois

Bronze de Bustamante

Danseuses

1 Musée de la céramique

Pensées profondes

n°2: Avant de parler, écoutes

Avant d’écrire, réfléchis

Avant de blesser , ressens la douleur

Avant de renoncer, essayes

Avant de mourir….vis

Au retour de Tlaquepaque, nous passons au Musée des Arts Populaires, il est fermé, tout près se trouve le Café André Breton, tenu par un français et sa femme mexicaine: la carte est sympa, des salades, des crêpes, un plat du jour et il y a des mini-concerts, le soir à 22h30.

Nous hésitons, le concert est un peu tard pour nous qui nous couchons avec les poules !

Finalement, le ciel décidera: pendant que nous passons devant La Chata (à 17h il y avait la queue sur 10m!), un orage extrêmement violent éclate, il n’y a que quelques personnes devant nous, nous restons.

Ce n’était pas le meilleur plan!

Alain, hardiment, commande du poulet à la sauce au chocolat (mole)!!!, moi, je me contente de 4 tacos.

Forts de cette expérience nous décidons dorénavant de privilégier des hébergements avec accès à la cuisine ou de nous contenter de ceviches

Fiche pratique :

Bus BUCERIAS-GUADALARAJA 4 h 616 MXN pesos mexicanos ( env 31€)

Compagnie:VALLARTA Plus

Guadalajara: Hostel Hospedarte très bien situé Centro Historico

Chambre double sdb privée

112,60€ 4 nuits

Bon petit dej.compris, il y a aussi des dortoirs et des chambres avec sdb commune, accès à la cuisine, jolie terrasse dans l’annexe

Pour aller à Tlaquepaque prendre le colectivo 647 sur la 16 de septiembre

Pour la Central Nueva de autobuses, nous avons pris le 616 mais il s’arrête avant

Je crois que le 275-B entre dans la gare routière (à vérifier )

À Tlaquepaque on mange d’excellents ceviches de camarones au marché juste à côté de la mairie

Bus de Guadalajara à Uruapán 4h30

Primeraplus: très bien, 419 MXN, acheté sur Internet -10%

Wifi à bord

CAPITOL REEF, UTAH suite et fin .USA


J’ai un petit souci avec wordpress, ça fait 3 fois que je refais cet article!

Alors je vais faire un peu plus court.

27/09 Nous quittons Moab pour traverser le parc de Capitol Reef

En chemin

La silhouette massive de « Capitol Reef »

Nous avons réservé le « Vintage Trailer » dans un camping de Torrey

C’est rustique, mais c’est pratique quand il fait un vent à décorner les bisons.

Nous arrivons dans l’Oasis de Fruita, où se trouve le Visitor’s Center

Dans les années 1880, une petite colonie de mormons, a colonisé la vallée et installé un ingénieux système d’irrigation .Ils ont planté jusqu’à 2700 arbres fruitiers.

En souvenir de ces pionniers (la dernière famille a quitté la région en 1969),l’Administration du Park continue d’entretenir les vergers.

On peut cueillir les fruits pour une somme modique (il ne restait quasiment plus de pommes!)

Les vergers portent le nom de leur ancien propriétaire.

Il y a une ancienne école et même des pétroglyphes

28/09 Nous attaquons notre programme de randos

D’abord le Grand Wash, rando dans un Canyon en aller-retour (pas super intéressante)

L’eau a sculpté des dentelles de pierre

J’ai vu une souris, Alain un poisson !

Puis, juste après le déjeuner, nous enchaînons avec Hickman Bridge

La rando est courte, mais ça grimpe bien !

Hickman Bridge est un pont, résultat de l’érosion de l’eau, contrairement aux arches, qui proviennent de l’érosion du vent

Juste à côté de notre camping passe le Great Western Trail

Selon Wikipedia:

« Le Great Western Trail est un itinéraire polyvalent longue distance nord-sud qui relie le Canada au Mexique en passant par cinq États de l’ouest des États -Unis . Le sentier est accessible aux utilisateurs motorisés et non motorisés et parcourt 7 155 km (4 455 miles) à travers l’ Arizona , l’ Utah , l’ Idaho , le Wyoming et le Montana . Désigné un sentier national du millénaire . »

Nous en avons parcouru environ 250m(!!), quand soudain le ciel s’embrase, bien sûr les smartphones sont restés dans la caravane !

Alain pique un sprint

29/09 La rando d’aujourd’hui est plus sérieuse : Chimney Rock ( ce qui signifie: rocher en forme de cheminée ) ça monte et ça descend, tout ce qu’on aime !

Et la prochaine, un vrai cours de géologie

Ça nous a bien ouvert l’appétit mais avant nous passons par Goosenecks Overlook ( la piste n’est pas mauvaise, mais nous ne voulons pas prendre de risques avec notre voiture de location, nous rejoignons le point de vue à pied)

Nous rentrons faire une petite sieste dans notre mini-home, en arrivant à Torrey la vitesse est limitée à 30mph (48kmh), et ça ne rigole pas, le shérif est en embuscade!

À Torrey, on est facétieux !!!

30/09 Nous quittons Torrey tôt le matin et nous empruntons la Highway 12, encore une Million dollars Highway !

C’est vrai qu’elle est spectaculaire.

Nous sommes à Bryce Canyon à la mi-journée, on ne se lasse pas de ce paysage

Déjeuner rapide puis un arrêt -café, nous sommes à Zion National Park suffisamment tôt pour espérer faire une rando.

Malheureusement, nous sommes tombés sur le pire camping que nous ayons eu !

Alain s’obstine à planter ses piquets dans un terrain beaucoup trop dur, la météo prévoit une tempête tropicale à partir de lundi soir et il y a beaucoup de vent!!!

Heureusement nous avons annulé 2 nuits!

01/10 Nous avons passé un temps fou à nettoyer la tente et tout le matériel, c’est terminé pour le camping.

Comme le airbnb que nous avons réservé à Las Vegas, n’est pas disponible , nous nous arrêtons à Mesquite, une centaine de kms avant.

Ça nous fait une transition bienvenue, on en profite pour laver notre linge, rafraîchir la couleur de mes cheveux (qui ont viré au jaune d’or!) et nous préparer au retour à la civilisation !

Le 03/10 Nous sommes à Las Vegas .

Nos hôtes Gerardo et Guillermo sont latinos et je peux parler espagnol, c’est reposant!

Ce que je préfère à Las Vegas, ce sont les spectacles du Cirque du Soleil, cette fois nous avons choisi « Love », Alain est déçu, il s’endort!

Moi, j’ai bien aimé mais ce n’est pas aussi merveilleux que le spectacle « Ka » que nous avions vu il y a 2 ans.

Le 06/10 nous sommes dans l’avion pour Puerto Vallarta, nous y rejoignons l’ami d’Alain que nous avions retrouvé lors de notre dernier séjour.

C’est la fin de notre Roadtrip aux USA, l’aventure Mexicaine commence!

Carnet pratique

Sandcreek Campground à Torrey

Cabin ou caravane 40$/ nuit

Très bien, propre, accueil sympathique, bonne ambiance

Zion Canyon Resort, RV &Campground

À fuir: pas d’éclairage, pas de papier pour s’essuyer les mains, pas d’evier pour la vaisselle tout ça pour 45$!

Mesquite Hotel Virgin River 54$ pour 2 nuits.(une affaire!)

C’est un hôtel avec Casino, il y a 2 piscines et 2 jacuzzi. La chambre est grande bien insonorisée

Las Vegas airbnb 137€ pour 3 nuits

« Votre chambre chez Gerardo » Vraiment bien

Pour obtenir des réductions pour les spectacles: Caesars Entertainment

MOAB, UTAH. USA

24/09 Arrivée à Moab, la ville est cernée par les « mesas » rougeoyantes

Nous avons innové, pour notre séjour à Moab, les campings des Parks étant complets, nous avons réservé une « cabin ».

Notre logement n’est pas très grand, mais il peut contenir 6 personnes!

Il y a une petite terrasse, un chauffage, un réfrigérateur…le luxe !

Nous apprécions car les matins sont frisquets, ici aussi.

Il faut quand même aller faire pipi à 3 h du mat, au bloc sanitaire !

Moab est la base idéale pour les magnifiques parcs de la région, nous y avons déjà séjourné il y a 2 ans mais je voulais revoir Arches, surtout.

25/ 09:Arches National Park:

Pas très original, nous commençons par Delicate Arch, la plus belle (celle qui figure sur la plaque de l’Utah), la plus courue également mais c’est chacun son tour pour être sur la photo ! (5 km AR)

Vue sous un autre angle je dirais :

La moitié inférieure d’un cowboy unijambiste

Puis nous nous dirigeons vers Devil’s Garden, nous devons progresser dans le sable pour voir Sand Dune Arch,

2km plus loin nous arrivons à

Broken Arch,

De face

De dos

Nous poursuivons jusqu’à Tapestry Arch,

Nous traversons le camping de Devils Garden

Le chemin du retour est parfois acrobatique

Les rochers ont des formes évocatrices : ku klux klan

« Take a walk on the wild side… »

Le pique-nique est le bienvenu !

En retournant sur Moab: la bibliothèque

26/09: Dead Horse Point

Le ranger du Visitor’s Center, à Moab, a vraiment insisté, il avait raison.

Nous n’avions pas eu le temps il y a deux ans, il fallait réparer cette erreur

La légende raconte que des cowboys ayant capturé des mustangs sauvages, les avaient enfermés dans cette bande de terre, à l’endroit appelé « The Neck » (le cou)

Pour une raison inconnue, ils les ont abandonnés et les chevaux sont morts de soif et de faim.

Depuis,un fantôme de cheval hanterait les lieux.

Nous faisons une bonne marche au bord du Canyon, le méandre du Colorado offre une image surprenante(exceptionnelle au coucher du soleil, paraît-il) Vous tapez « dead horse point »sur Google, vous verrez!

Au milieu de tout ce rouge, les bassins d’évaporation du sel de potassium. Le bleu est un colorant pour activer le processus.

Nous pique-niquons sous la surveillance des corbeaux!

Le long de la route un stop pour photographier : »Monitor and Merrimac »

Nous nous arrêtons à une station-service pour nous ravitailler en café (1/2 litre pour deux!)

Alain prend une photo sympa.

Nous allons voir du côté du pont sur le Colorado vers la Highway 128. La drole de couleur verte de ce matin à cédé la place à une eau limpide, il y a plein de petits campings « primitifs  » au bord de l’eau.

C’est tout pour cette fois!

La prochaine fois:

CAPITOL REEF, UTAH suite et fin.

Carnet pratique

Canyonlands RV& campground

Bien placé, les »cabins « sont corrects, une très bonne affaire à plusieurs.

260,07$ pour3 nuits

les emplacements pour les tentes sont petits mais c’est vraiment en ville, et on n’entend pas le bruit de la route

Dead Horse Park est un Park d’État, l’Annual Pass n’est pas accepté.

Entrée 20$ mais 15$ pour les seniors

Prix de l’essence à Moab 3,17$ le Gallon

LE COLORADO…DE TOUTES LES COULEURS. USA.3ème partie et fin

22/09 Une longue route nous attend, nous rangeons notre matériel et quittons Montrose…pas trop moroses!
Notre premier stop est pour Ouray, une mignonne petite ville thermale dans son écrin de montagnes.

Entre Ouray et Silverton, la route est un enchantement.

Cette route, entre Ouray et Durango est surnommée « Million Dollars Road « , nous n’y avons pas trouvé de billets verts…mais de l’or, en pagaille !

Attention, le port de lunettes de soleil est recommandé !

L’ancienne mine d’or

Nous pique-niquons à Silverton, près de l’Office de Tourisme.

Le lobby très cosy de l’hôtel Whyman

Le bus pour amener les clients depuis la gare !

Nous continuons sur Durango (beaucoup de gens font l’AR en petit train à vapeur, c’est pas donné!)

Deux durs à « cuir »

La route entre Silverton et Durango grimpe à plus de 3000m

À partir de Durango le paysage change, on aperçoit les «Mesas», de très longs plateaux arides (mesa signifie table en espagnol)

Nous rejoignons notre hôtel à Cortez, à 16km de l’entrée du Parc de Mesa Verde.
Nous passons à l’Office de Tourisme pour réserver nos visites du lendemain.
Mesa Verde est un Parc différent des autres, on y visite les habitations dans les falaises des «Anciens Pueblos»,une population d’indiens qui vivaient sur le plateau depuis 550.

Vers 1200,ils abandonnèrent les villages des plateaux pour s’installer dans les infractuosités des canyons, tout en continuant de cultiver leurs champs .

Moins d’un siècle plus tard cette civilisation disparut sans qu’on en connaisse la raison.

Comme certaines visites sont un peu acrobatiques, elles se font obligatoirement en groupe, accompagnées d’un ranger.
Une dame charmante nous annonce que les réservations se font maintenant seulement au Visitor’s Center du Parc.
Nous réservons deux visites, à 10h et à midi.
Pas possible de visiter la « Long House», c’est complet pour les deux jours suivants.
Nous devons entrer dans le Parc à 9h car il y a 1h de route pour rejoindre les sites.

23/09
Les sites sont vraiment intéressants, le second est un peu sportif, on grimpe à des échelles, on rampe dans un couloir étroit.
Par contre, quand on ne maîtrise pas parfaitement l’anglais de Buffalo Bill, c’est assez fastidieux!
Les rangers sont extrêmement bavards, et les américains sont de très bons élèves, ils posent des tas de questions!
Pour le 1er site, nous sommes tombés sur un québécois, qui nous a traduit l’essentiel, pour le second, on a pris des photos !

Cliff Palace: À l’abri de cette falaise vivait un village( une famille élargie ), un ruisseau coulait tout près et leur fournissait suffisamment d’eau.

Balcony House: Le Grand Frisson !

Là, heureusement, il y avait du sport !

L’arrivée, vous imaginez avec un panier plein de maïs sur la tête ?

Et là c’est Alain !

Encore l’intrépide Alain !

La fin de l’aventure

24/09 Nous quittons le Colorado, l’ État que j’ai préféré.

Prochain article :
Moab, Arches National Park, Dead Horse Park, Utah

LE COLORADO ..DE TOUTES LES COULEURS, USA. 2ème partie

18/09 Nous quittons Boulder pour rejoindre Grand Junction, la Highway suit la vallée du Colorado, sur deux étages, le long du Glenwood Canyon.Le paysage est superbe, nous regrettons un peu de ne pas pouvoir nous arrêter.

Grand Junction n’était pour nous qu’une étape, mais, tout près il y a le Colorado National Monument, bien sûr nous allons y faire un tour!

19/09 Nous rejoignons le camping KOA de Montrose, nous arrivons sous l’orage (Nous n’avons eu de la pluie que 2 fois….à chaque fois soit on démontait la tente, soit on la montait!)

On fait un tour en ville en attendant que ça se calme, quelques courses pour le dîner.

20/09 The Black Canyon of the Gunnison

Très bel endroit, bien moins fréquenté que le Grand Canyon du Colorado. Les deux rives sont beaucoup moins éloignées, il est moins grandiose, mais j’ai éprouvé une forte émotion à contempler ce paysage si tourmenté.

Une jolie balade part du Visitor’s Center, nous la suivons, puis nous parcourons les 10kms du Canyon en

nous arrêtant à chaque « point de vue ».

Chaque fois il faut marcher plusieurs centaines de mètres, c’est crevant !!

Heureusement que nous avons de quoi nous réconforter

21/09 Notre voisin au camping était-il un petit voleur ou un dangereux criminel?

En tout cas deux policiers sont venus le chercher ce matin et l’ont emmené menotté !!

Nous retournons au Black Canyon, cette fois nous commençons par l’entrée Est: 8 kms d’une pente à 16°, ça se mérite !

Tout en bas il y a un très joli camping sous les arbres, la rivière est plus calme, un groupe de jeunes se baigne, il y a même une sirène !

La réponse du jeu concours :

Les bois morts,les élagages, forment ces tas de bois.Ils seront brûlés quand le sol sera couvert de neige (il y avait une photo,c’est très poétique )

Didier Naulin a répondu le premier, puis Bernard Rivaux.

Les deux premiers ont seulement mis : réponse D

Mais les Cadet, Françoise et Jean-Pierre, se sont encore surpassés, ainsi que Pierre et Philippe. Donc il y aura 4 cartes postales…exceptionnellement !

Carnet pratique

Grand Junction, motel Mesa Inn, très correct, bon petit déjeuner, bonne wifi.

50,28 € parfois je mets les prix en €, car, quand nous réservons avec hotels.com, nous payons en €

Camping KOA Montrose: quelques emplacements pour les tentes, pas terrible.En ville

90$ pour 3nuits

La prochaine fois:

Scenic Highway entre Montrose et Durango

Parc National de Mesa Verde

LE COLORADO..DE TOUTES LES COULEURS! USA. 1ère partie

14/09 Avant de partir à l’assaut du Colorful Colorado, nous nous posons 2nuits dans un camping KOA, au nord de Fort Collins…Ce n’est pas ce qu’on a fait de mieux!!!

Nous ne souhaitions pas passer par Denver, et l’étape était très longue depuis Rapid City, mais c’était le week-end et nous n’avions rien réservé.

Bref, notre camping est à 500m de la Higway, de jour on n’y prête pas attention…mais la nuit les bruits sont amplifiés !

15/09 Fort Collins est située au piémont des Rocky Mountains, c’est une ville très aérée et très étendue,traversée par une rivière au nom surprenant :

Cache la poudre River !!!

Nous avions décidé de faire une rando autour du réservoir, mais, au dernier moment nous choisissons les sous-bois car il fait un tel cagnard !

Lui, il aimerait faire un brin de causette !

16/09 Nous partons sur Boulder, sans réservation !(quelle aventure !!!)

À l’entrée du Canyon de Boulder se trouve «  The Adventure lodge », une sorte d’appart hôtel, il y a 2 emplacements pour les tentes, et 2 places pour des camping-cars!

Par chance les sites de tente sont libres.

On en a bavé pour installer la tente tout en haut du chemin, heureusement notre « salle à manger » la salle de bain et les toilettes, sont au rez de chaussée !!!

C’est un endroit assez génial, on a adoré !

L’après midi, nous partons en voiture vers le Rocky Mountains National Park, nous remontons le Canyon, plus loin un panneau annonce:

 » Les feuilles changent, préparez-vous à des ralentissements »

C’est assez énigmatique, mais nous avons rapidement l’explication:

Les voitures sont arrêtées au bord de la route, tout le monde photographie.

C’est un émerveillement !

L’après midi est déjà avancée, l’entrée du Park est encore loin.

Nous décidons d’arrêter au Brainard Lake et de faire une petite rando

17/09 Nous démarrons assez tôt, nous traversons un village, à l’intérieur du parc, un grand cerf s’est installé avec sa harde dans le jardin d’une maison !

Notre hôte nous a recommandé la balade du Bear Lake, quand nous arrivons les rangers nous interdisent le passage, le parking est plein!.

En attendant l’après-midi, nous nous dirigeons vers une aire de pique-nique, un tour est signalé, nous nous y engageons, ça monte raide, on est à plus de 3000m!

Nous ne sommes pas montés jusqu’au col, mais ça nous a bien ouvert l’appétit !

Nous partageons notre table de pique-nique avec un couple d’Américains.

Elle me demande ce que nous pensons de leur Président ( elle ne semble pas l’apprécier beaucoup), diplomatiquement je lui répond que, n’étant pas chez moi, je n’ai pas à exprimer d’opinion sur le dirigeant de son pays.

Nous arrivons au poste des rangers, ouf! Ils nous laissent passer!

Plus loin un panneau nous conseille de nous arrêter au parking »Park and Ride », mais c’est loin de tout et il faut prendre une navette.

Nous décidons de tenter le coup, en fait il y avait encore de la place au Parking.

Le lac est grandiose, les couleurs de l’automne lui font un magnifique écrin, nous nous laissons photographier:

En redescendant, un embouteillage: le cerf de ce matin à déménagé avec sa harde, tout ce petit monde traverse la route !

Nous croisons ces drôles de tas de bois sur la route du retour, ça m’a donné une idée, Jeu-concours

Qu’est-ce que c’est?

A. Des cabanes pour les lutins

B. Du chauffage pour les ours

C.Les pions d’un jeu pour géants

D.Autre chose, mais quoi ?

Depêchez-vous, il y a 2 cartes postales à gagner et nous quittons les USA le 6/10 !!!

Carnet pratique:

KOA Fort Collins North, si tout est complet ailleurs…et que vous avez des bouchons d’oreille. 67,55 $ pour 2 nuits

Par ailleurs le personnel est vraiment très sympathique et efficace.

Il y a 2 autres KOA à Fort Collins, celui près du lac à l’air sympa.

À Boulder, The Adventure Lodge:

Un endroit assez fabuleux, il y a toutes sortes d’hébergements, du dortoir aux studios et à la suite, et à tous niveaux de prix.

Il y a aussi 2 emplacements de camping, sur des plateformes, en montant dans la forêt !

Prix 40$ la nuit mais avec tous les avantages d’un hôtel :

Petit déjeuner compris, lave-linge et sèche-linge à disposition (free), glace.

Il y a également 2 places pour des camping-cars (pas trop gros)