INDONÉSIE : JOGJA , PARTIE de »KAMPUNG »

Quelques photos de notre dernière ballade à Jogja

20131125-162203.jpg.
Une enseigne de magasin

20131125-162219.jpg
Puro Pakualaman, la villa du Vice-Gouverneur

20131125-162241.jpg

20131125-162259.jpg

20131125-162315.jpg
Le château de la Belle au Bois Dormant ?

20131125-162339.jpg
La rue des restos de »gudeg »

20131125-162405.jpg

20131125-162424.jpg
Spécialité, soupe de poulet!

20131125-162506.jpg

20131125-162525.jpg

20131125-162542.jpg

20131125-162601.jpg

20131125-162619.jpg

20131125-162702.jpg.
Éclairage public

20131125-162648.jpg

20131125-162717.jpg

20131125-162738.jpg
Architecture improbable

20131125-162754.jpg

20131125-162814.jpg
une rizière au milieu du « kampung »

20131125-162830.jpg

20131125-162843.jpg
Alain aide à ramasser les cerises

20131125-162906.jpg

20131125-162919.jpg
Personne ne fait la sieste près de l’école de musique

20131125-162933.jpg
Il y a longtemps qu’elle n’indique plus l’heure

20131125-162948.jpg

20131125-163004.jpg

20131125-163028.jpg

20131125-163057.jpg
Au fond d’une impasse, la mystérieuse maison du Dr Robby

20131125-163044.jpg
Retour à l’hôtel

INDONÉSIE : LES VOLCANS BROMO ET KAWAH IJEN …Les Poupeney sentent le soufre!

Je vous avais quittés dans le train:
Le train c’est super!
On a discuté avec tout le monde, appris (mais pas retenu), quelques mots de javanais, f »av »ast »av »och »av »e !
On peut bouger, acheter à manger,(essayer) de dormir…
En arrivant à la gare de Probolinggo, on a tout de suite été pris en mains, je donne le nom du Panorama hôtel où nous avons réservé une chambre « supérieure », on nous colle dans un « bekak », c’est une petite nacelle poussée par un vélo ou une moto ( en l’occurrence, c’était une moto).
Nous faisons comme ça une dizaine de kms sous une petite pluie fine.
Je ne vous raconte pas la chambre supérieure!
Glauque de chez glauque, une horreur!
Bon, il est 7h du soir, il pleut et nous n’avons pas de plan B.
On commande à dîner et un mec se pointe, il nous propose de nous emmener au Bromo et au Kawah Ijen !
Ça a dû circuler que 2 touristes ont débarqué, et nous, nous n’avons pas envie de nous attarder
Après une bonne 1/2 heure d’ une âpre discussion (au départ c’était encore plus cher qu’à Malang!), nous convenons d’un prix correct, et je lui fais noter sur le voucher tout ce qui est inclus.
À 2h du matin, la voiture vient nous chercher, nous changeons 1fois de chauffeur, puis nous prenons une jeep. …
À 3h du matin nous sommes lancés a fond la caisse à l’assaut de la montagne, on a le trouillomètre à zéro, à chaque virage on s’ attend à faire le grand plongeon!
Finalement, indemnes, nous arrivons dans un village où les habitants ne doivent pas dormir beaucoup vu la circulation nocturne (ce n’est pas la haute saison, il y a pourtant beaucoup de monde)
Nous prenons 4 passagers supplémentaires, un couple de français et 2 canadiens, le chauffeur se calme un peu (ou la jeep).
Autant le dire tout de suite, le lever de soleil sur le Mont Bromo depuis le mirador du Pananjakan…ce n’est pas inoubliable !
D’ailleurs moi, j’ai photographié le Semeru, tout le monde peut se tromper !

20131119-110940.jpg
On voit très bien que le Semeru lâche un petit vent!

20131119-111003.jpg
Le Bromo c’est celui qui fume au milieu

20131124-075544.jpg
Le Bromo, photo de Bruno Bernard

Ensuite on remonte dans les jeeps, direction la mer de sable au pied du cratère.
Là enfin nous terminons à pied :
Traversée de la mer de sable et ….de crottin de cheval

20131119-155517.jpg

20131119-111018.jpg
les « tenggers » sont là avec leurs jolis chevaux pour aider à la montée

puis un escalier assez raide et enfin le cratère, tu parles d’un exploit sportif!

20131119-154252.jpg
LE cratère

20131122-154449.jpg

20131122-154525.jpg
En redescendant
En tout cas, j’ai les fesses en béton. …mais c’est plus à force de les contracter dans la jeep !
Nous revenons à Probolinggo pour le petit déjeuner ( à 11h du mat), qu’ on nous monte dans la chambre, nous prenons une douche rapide et repartons pour nous approcher du Kawah Ijen.
Nous ne sommes plus que les 4 français, nous avons un véhicule confortable et notre chauffeur, pendant plus de 5h de route ne se laissera pas doubler une seule fois!
Comme nous discutons ça passe assez vite, nous dejeunons près de la mer d’ un délicieux poisson grillé.
Arrivés un peu avant la nuit à l’hôtel de la plantation de café, Arabika Homestay.
Encore une chambre affreuse, rien ne fonctionne, la chasse d ‘eau inonde les toilettes etc..c’est complet, on changera demain!
Nos compagnons de route iront au Kawah Ijen demain, à 4h, nous nous avons prévu
une journée de repos entre les deux ( on n’a plus l’âge d’enchaîner 2 nuits sans dormir ! )
Nous dînons sur place et on se couche épuisés!
Notre journée de repos fut super: d’abord on nous donna une chambre correcte, du café (excellent) à volonté, puis nous partîmes à la découverte du petit village de Sempol.
Quel bonheur de se retrouver dans un endroit calme !
L’île de Java est surpeuplée, 135 millions d’habitants pour une superficie de moitié de la France, une circulation effrayante, du bruit partout, tout le temps !
Ici à Sempol chaque maison est précédée d’un jardin coquet, avec des fleurs, des choux, des fraises et même des oignons dans des sacs plastiques!

20131122-154911.jpg
Les grains de café, presque à maturité

20131122-155128.jpg
J’ignore pour quelle raison ils étaient tous en costume, ils étaient contents de faire la photo

20131122-155425.jpg

20131122-155440.jpg

20131122-155501.jpg
lLes jardins sont mignons et les maisons joliment décorées

20131122-155726.jpg
Le monsieur près de la grosse cloche, entretient le potager commun

20131122-160024.jpg
Une fleur un peu bizarre

20131122-160157.jpg

20131122-160226.jpg

20131122-160302.jpg
where are you from?

Tout le monde est souriant et aimable (ce qui semble une caractéristique commune des javanais) nous déjeunons dans un petit « warung »… et rentrons à la plantation pour une sieste bien méritée!
Vers 18h de nouveaux groupes arrivent, je dois montrer mon voucher au guide, m’assurer que nous faisons partie du voyage de demain( il n’est pas prévenu, il faut appeler « Toto »)
Il y a encore des francophones, un jeune parisien et deux copines belges, nous les emmenons dîner au village.
Le lendemain, réveil minuit trente, départ 1h, on avale un café.
Nous devons monter à l’avant, je commence à serrer les fesses, le chauffeur baille et commence à tripoter son téléphone dans les virages, tout en essayant de doubler le 4×4 qui nous précède, bien entendu il n’y a pas de ceinture !
Nous faisons une quinzaine de kms jusqu’au parking, où nous attend notre guide Robik.

20131122-160504.jpg
2h du mat’, le magasin est ouvert! J’en profite pour acheter des Oreos
La montée est rude, on démarre trop vite, 1h30 plus tard nous atteignons le poste des gardes et le campement des mineurs.

20131122-170439.jpg
PhotoJulienFavry
Le volcan Kawh Ijen, n’est pas très haut , 2400m, c’est dans son cratère que les mineurs récoltent le soufre (vous avez dû voir ça à la télé).
Encore une petite 1/2 heure et nous atteignons le bord du cratère. …mais ce n’est pas fini!

20131122-172129.jpg

20131122-172339.jpg
Photos Julien Favry
Malgré la présence d’un panneau en indonesien et en anglais (la descente dans le cratère est absolument interdite, danger!), notre guide entame la descente…on suit!
On commence à apercevoir des « bluefire », des flammêches bleues dues à la combustion du soufre.

20131124-085949.jpg

20131124-085957.jpg

20131124-090020.jpg
Photos Julien Favry

En bas, c’est dantesque, les plaques de soufre sont arrosées pour les refroidir, le soufre chaud est rouge, il devient jaune, les mineurs récoltent les plaques et les ramènent au poste des gardes, où elles sont pesées une première fois, puis plus bas où le soufre sera traité, chaque mineur fait 2 aller-retour par matinée en portant jusqu’à 90kg, c’est hallucinant!

20131124-090353.jpg

20131124-090416.jpg

Noous n’avons pas rencontré beaucoup de mineurs, c’est la saison des pluies et le travail est au ralenti, mais c’est un travail épuisant, nous avons dû porter des masques, parfois les émanations de soufre nous font tousser et nous empêchent de respirer, c’est assez angoissant , nous remontons quand il commence à pleuvoir.

20131124-094911.jpg
Photo Julien Favry

20131124-090741.jpg

20131124-090816.jpg
La pluie battante nous empêche d’apercevoir le cratère vert émeraude, nous rencontrons des mineurs qui remontent à vide, heureusement nous pouvons nous changer au parking avant de remonter dans le minibus.

20131124-075526.jpg
Le cratère, tel qu’il est apparu à Marie et Bruno qui nous précédaient d’une journée!
Nous laissons les places avant à nos deux belges, le chauffeur est mieux réveillé!
À Banyuwangi, elles prennent le ferry de Bali, les autres passagers aussi et nous restons à trois avec Julien, le parisien.
Nous prenons nos aises et faisons sêcher sur le moteur une partie de nos affaires qui dégagent une forte odeur de soufre.
Nous devons passer une autre nuit à Probolinggo… tout sauf Panorama hôtel!
Le chauffeur nous amène à un petit hôtel plein de voyageurs de commerce, 100000 IRP (7 €!) la nuit , à 200m de la gare, c’est propre, calme, on fait un petit tour du quartier, plutôt résidentiel. ..et à 17h on s’ endort pour se réveiller vers minuit !
On a sauté le dîner, Alain grignote quelques » Oreo »(j’en avais acheté plein pour les mineurs!), nous nous rendormons jusqu’à 6h!
L’hôtel offre le café, mais nous partons à la recherche de quelque chose de plus consistant.
En passant devant un parc nous assistons à une petite cérémonie, les écoliers défilent, Alain prend plein de photos, les parents lui désignent leur enfant!

20131122-161037.jpg

20131122-161052.jpg

20131122-161157.jpg

20131122-161133.jpg

20131122-161115.jpg

À 11h09 nous sommes dans le train pour Solo, nous allons tâcher de passer une dernière semaine
plus calme!
.

20131122-161427.jpg

20131122-161446.jpg