SHAXI 2

Dans notre nouvel hôtel,nous avons une grande chambre et le matin, dès que le soleil a passé les collines nous sommes inondés de lumière. Très vite la température monte.

Notre chambre au décor marin(on se croirait à l’Île d’Yeu!)
Nous avons connu Ellie, une jeune femme de Shanghaï, ( une personnalité solaire, elle a séduit tout le monde, les 3 jeunes gars de l’hôtel sont à ses pieds !)

Ellie et (Mr!)Bean, le jeune manager

Nous sommes allés marcher ensemble dans la montagne vers les «Three Hidden Lakes» (3 lacs cachés)….si bien cachés qu’on ne les a pas trouvés !! Nous étions complètement paumés, heureusement nous avons atterri à seulement 7km de Shaxi !

Un très ancien cimetière

Un beau chardon

Ellie nous a invités à déguster des dumplings (raviolis-vapeur) qu’elle a elle même confectionnés, ça y est, je sais faire!
Nous sommes allés au supermarket, et j’ai acheté de quoi faire des crêpes…ça leur a bien plu !!!
Le lendemain nous avons marché 13 km le long de la rivière, puis nous sommes rentrés nous doucher (le matin l’eau est froide tant que le soleil n’a pas réchauffé le réservoir!) Ellie a encore préparé des dumplings et nous étions invités. Super soirée ! Il y avait les jeunes de l’hôtel et un autre couple de clients, ils ont voulu ouvrir une bouteille d’alcool, c’était bon, on aurait dit du ratafia, bref, au bout d’1/4 d’heure, j’étais bien gaie et je leur ai chanté «le temps du muguet»,en russe, puis l’opéra chinois, et là ils étaient tous morts de rire! Nous avons trinqué à l’amitié franco-chinoise!
Ellie est rentrée à Shanghaï, mais nous continuons à randonner dans les villages, le temps est radieux, Alain est bronzé comme un retour de Thaïlande et moi, j’ai un coup de soleil sur le bout du nez !

Pour sortir du village il faut franchir le pont qu’utilisaient déjà les caravanes

Un petit oratoire dans la campagne

Un pavillon ancien, avec une scène de théâtre, transformé en hôtel de luxe (superbe…mais pas donné !)

Il était content de se faire tirer le portrait

Les oies ne sont pas ravies de notre présence !

Bel oiseau

Les joueurs de majong

Une belle brochette

Le «chef» du restaurant Hungry Bouddha a sa chambre ici et souvent le matin, il fait du pain aux fruits et aux graines, un régal .
Nous sommes tellement bien que nous avons décidé de rester jusqu’au moment de partir à Shanghaï. Nous aurions pu aller voir un tas d’autres endroits, mais c’est bon de se poser.

Et comme c’etait vendredi, nous sommes passés au marché aux bestiaux:

Celui-là voulait se faire la belle

Allez, je vais finir sur une photo cochonne!

CHINE:YUNNAN,DALI

4 h sur l’autoroute pour faire Lijiang-Dali, c’était bien.
Le bus nous dépose à un croisement , nous ignorons où nous sommes!
Un gars se propose de nous emmener pour 20 yuans, je lui montre l’adresse en chinois.
Il nous amène dans le quartier de l’hôtel, c’est sûr, c’est pas loin, mais
il ne trouve pas!
Nous descendons, un jeune homme s’approche il parle anglais ( encore un ange gardien! ), il appelle l’hôtel, notre chauffeur s’en va et ce dernier prend le relais jusqu’à ce qu’on vienne nous chercher 10mn plus tard!
Notre hôtel est très chouette,un peu loin de la vieille ville ( en fait pas si loin quand on n’a plus les sacs sur le dos!), grande chambre lumineuse, belle salle de bain.
Le jeune propriétaire est aux petits soins pour nous, il est aidé par ses parents et sa jeune femme, Cho, qui nous mitonne des petits plats vraiment délicieux.
image

C’est « Cho »!

image

La rue parcourue par un ruisseau

image
Près du Musée
image

image

image

L’église catholique, étonnante!

Nous faisons un tour en ville, l’après midi, pour retrouver nos marques(nous sommes déjà venus il y a trois ans), la ville n’a pas changé à part la multiplication des boutiques de djembés
( mode importée de Lijiang)
image

Devant les restaurants

image

La couronne de fleurs est très tendance

Il y a un monde fou, c’est la Golden Week ( la semaine où tous les chinois sont en vacances! )
Nous rentrons dîner à l’hôtel.
image

Les restaurants sont prêts pour le grand rush

CHINE: YUNNAN, LIJIANG

À peine descendus du bus au Terminal de Lijiang, il se met à flotter!
Nous nous engouffrons dans le premier taxi libre.
Arrivés à l’auberge de jeunesse, nous sommes déçus, ça ne ressemble pas à ce que nous avions réservé sur Booking!
En plus la météo prévoit encore de la pluie demain et nous, nous avons prévu la rando des gorges du « Saut du Tigre »! Nous passons un moment à changer nos réservations.
Quand la pluie cesse, nous descendons faire un tour dans la ville ancienne.

Malgré un côté « Musée en plein air « , elle est assez plaisante et, grâce à la pluie sans doute, il n’y a pas la foule.
On nous arrête pour nous soutirer 80 yuans par personne, pour la visite de la ville.
Bien sûr on demande une réduction, à cause de notre grand âge , le gars rouspète un peu..puis nous laisse partir! (Quand j’ai relu le règlement je me suis aperçu que la réduction à partir de 60 ans…c’est pour les retraités ….de l’armée Rouge !)
On ne nous a plus rien demandé par la suite !
L’Auberge de jeunesse n’était pas si mal finalement, nous avons même eu droit au « Hot Pot » gratuit du vendredi soir.
Le propriétaire chinois était sympa, je comprenais tout ce qu’il disait, par contre, le « manager « americain avait un accent terrible je devais tout lui faire répéter trois fois!
Heureusement il y avait un jeune français qui travaille à Beijing, et un allemand qui fait le tour du monde…on a parlé de l’Amérique latine!
Au petit déjeuner il y avait des oeufs, des toasts et du thé. …j »ai été mal inspirée de demander du café :4,21€ la tasse de café du Yunnan, Alain n’en est pas encore remis!
Le lendemain matin nous nous rendons à Baisha, une charmante bourgade à 7 kms de Lijiang.
Nous galérons un peu pour trouver le bus numéro 6, et 3/4 d’heures plus tard nous arrivons à Baisha.
L’hôtel était super mignon, je serais restée dans la chambre toute la journée!
Soyons sérieux, on fait un tour pour visiter.
Nous avons commencé par un atelier de broderie sur soie, tellement fine qu’on dirait de la peinture ( elles font ça aussi au Viêtnam ), c’était très beau, Alain était fasciné par un lion mais à 250 000 yuans ( env.35 000€) j ‘ai pas cédé, il n’avait qu’à pas me faire la comédie pour le café !
Le village est très agréable à visiter.
Après la sieste ( on va pas se tuer à la tâche! ), nous allons voir les fresques du Palais Dabao-ji. Las, elles sont fermées à la visite pour cause de restauration!
Du coup nous partons marcher dans la campagne, il y a un petit temple à 4 km indiqué dans notre guide.
La campagne est jolie, surplombée par la montagne du Dragon de Jade, il y a peu de voitures, nous rencontrons des scooters et des vélos, et le bus No 6.
Il fait très beau, quand nous arrivons nous voyons sortir le gardien, les clefs à la main , trop tard!!
Dépités, nous sautons dans le bus No 6 !
Quand nous rentrons au village, les magasins sont en train de fermer, les bars et les restos aussi, on se dit qu’il ne faut pas traîner si on ne veut pas jeûner ce soir !
Nous mangeons dans un petit resto un excellent ragoût de boeuf et des « vapeurs ». Alors que notre ragoût mijote, nous sommes attirés par la musique sur la place: une quinzaine, bientôt une vingtaine de femmes, en costume traditionnel, dansent en rond.
Ce n’est pas pour les touristes ( il ne reste que nous deux), c’est pour le plaisir et pour maintenir la tradition.
Ici nous sommes en pays Naxi, une ethnie proche des tibétains.
Le lendemain matin nous traînons encore un peu dans le village, nous retournons déjeuner à notre petit resto et nous reprenons le bus No 6 jusqu’à Lijiang.
Nous avons réservé une chambre avec « vue sur jardin « , sauf qu’il n’y a pas de jardin, nous voyons le mur à 50 cm! On descend râler, on obtient une « vue sur les peintres de l’immeuble d’en face « , ils partent à 18h on pourra laisser
un peu les rideaux ouverts!
Nous faisons quelques courses pour notre expédition de demain, on dîne dans une gargote et ..dodo

CHINE: YUNNAN, LES GORGES DU SAUT DU TIGRE

7h1/4 le matin, nous voici devant la porte sud , attendant le minibus qui nous amènera à Quiaotou.
Rien que 5 mn de retard, juste le temps de se dire qu’on nous a peut être oubliés!
Un coup de pot, un couple de français s’installe à côté de nous. …on aura de la compagnie pour affronter l’animal!
À 10h nous sommes à pied d’oeuvre, on attaque la grimpette, ça commence doucement mais assez rapidement ça se corse.
image
Le fleuve Yangzi ( Yang Tsé-kiang) s’écoule paresseusement sans savoir ce qui l’attend!

image

image

À 13h nous arrivons au niveau de la guesthouse Naxi Family (le descriptif sommaire que nous avons indique 1h30!) Pas découragés pour autant, nous déjeunons tranquillement en compagnie de nos nouveaux potes: Françoise et Bernard.
image

image

Les 4 malheureux qui n’ont aucune idée de ce qui les attend!
Nous avons déjà grimpé 640m, on en redescend rapidement 200, avant d’attaquer les fameux « 28 lacets »( j’en ai compté au moins 40!)
À la fin de la journée on aura grimpé près de 1100m
Je ne vous raconte pas dans quel état je
suis arrivée en haut. ..ce n’était pas glorieux!
La bonne surprise, en arrivant, un vrai hôtel, des chambres confortables,la wifi meilleure qu’en ville ( c’est de là que je vous ai envoyé quelques articles! )

image

On s’est tout de suite envoyé une bonne bière de Dali
image
La montagne du « Dragon de Jade », embrasée par le couchant

Un bon repas, une nuit réparatrice, nous voilà frais et dispos le lendemain matin!
image

Quelques nuages blancs nous accompagnent au départ
image

Ce gentil monsieur nous offre des noix
Le deuxième jour se fait les doigts dans le nez et les mains dans les poches ( à condition d’avoir une certaine souplesse! )

image

On va bientôt passer là
image

Et s’il n’y avait pas eu de place à l’hôtel. …on aurait pu dormir là
image

Une jolie ferme autour de sa cour
image

Ici on lave la roche friable, c’est de l’argile
La descente est quand même assez rude et nous n’avons plus trop envie de continuer jusqu’à la passerelle pour observer le torrent rugissant!
image

Nous déjeunons au Bridge café ( près du pont, of course!)
image

À 15h nous piaffons devant le minibus de la Tina’s guesthouse, vers 18h nous sommes de retour à Lijiang

CHINE: YUNNAN, SHANGRI-LA suite

image

Ce matin nous partons à la recherche du bus No 3 ( encore lui) qui doit nous conduire au monastère Songzanlin
Nous finissons par le trouver en montrant le mot en chinois sur le smartphone à une dizaine de personnes, ( nous nous apercevrons au retour qu’il démarre de la porte principale de la vieille ville, merci le Guide du Routard! !)
image

L’endroit est grandiose, nous montons à l’assaut des 180 marches en soufflant ( on est à 3400m quand même! )
image

De chaque côté de l’escalier, il y a des temples mineurs mais richement ornés et , lorsque nous arrivons sur le terre-plein, trois bâtiments impressionnants nous attendent: Les photos sont interdites, mais heureusement, c’est l’heure du déjeuner et il n’y a personne.

image

image

image

image

image

Est-ce que celui-là vous dit quelque chose ?

image

image
On est montés sur les toits

image

On aperçoit le petit lac

Nous traversons un village tibétain avant de ressortir pour prendre la navette.
image

image

Lui c’est le bébé tibétain du resto…..tibétain

La ville nouvelle de Shangri-la est très étendue, mais il n’y a pas d’immeuble très hauts, c’est un mélange hétéroclite de style « moderne tibétain « et « chinois post révolution culturelle », ça vous parle ?
En lisière de la ville ancienne on trouve de très grosses maisons coiffées d’une énorme verrière. Ça doit récupérer la chaleur du soleil l’hiver.
image

En fin d’après midi nous retrouvons les belges de Chendu, mais ils sont affamés ( ils ont sauté le déjeuner ), et s’en vont dîner.
Moi, j’ai rendez-vous pour danser! Avec Arielle ( la belle natte blonde), nous avons dansé au moins 1h, c’était super !
image

image

Puis nous sommes rentrés ensemble à l’hôtel. Là, Y( pour Yolanda), la jeune patronne de l’hôtel , fêtait son anniversaire ( 27ans !), elle nous fait partager son gâteau et nous propose dans la foulée d’aller écouter de la musique tibétaine.
Son boyfriend est tibétain et joue de la musique.
Nous avons passé une super soirée : Dans un improbable pub enfumé (que nous n’aurions jamais trouvé! ), au fond d’une cour, où la bière coulait à flot ( et des trucs plus forts aussi! ).

image

Au début, musique tibétaine, un peu de chinois, à la demande d’un pékinois éméché ( pas un chien, un mec!), puis un géant australien s’est mis à la guitare et nous a balancé de vieux rocks des Beatles et des Stones.
image

image

Beaucoup de touristes font l’impasse sur Shangri-la, moi j’ai adoré, mais je crois que ça dépend beaucoup des rencontres qu’on fait 

CHINE:YUNNAN, SHANGRI-LA

Nous avons quitté Chengdu en fin d’après midi , nous arrivons à l’aéroport de Shangri-La un peu avant 20h.
La navette de l’hôtel vient nous chercher, l’arrivée est magique.

image

Un temple illuminé au sommet d’une colline surplombe la vieille ville. Il a plu et les pavés renvoient le reflet des lumières , les maisons anciennes sont très belles, il y a de la musique dans tous les bars, notre hôtel est plutôt bien.
Nous dînons d’une soupe de nouilles avec du yack….ça tient au corps.
Après une petite promenade digestive ( sur les pavés glissants!), nous rentrons nous coucher.
Le lendemain matin tempère notre enthousiasme!
Le centre de la ville ancienne a brûlé le 11/01/2014.
300 maisons sont parties en fumée .
La vieille ville n’est plus qu’un grand chantier, la reconstruction avance à la chinoise, à une vitesse impressionnante.

image

Seulement ce ne sera plus que de l’ancien »artificiel ».
Nous allons visiter le joli temple sur la colline ( épargné par les flammes),
image

image

l’énorme moulin à prières

et à la tombée de la nuit, sur la « Place du Clair de Lune », retentit soudain de la musique:
Tout le monde se met à danser en rond, les jeunes et les vieux mélangés.

image

Du coup, ça nous fait chaud au coeur de voir ce peuple tibétain si attaché à sa culture.

Nous allons dîner au « Flying Tigers », chez Constantin, un français un peu aventurier qui organise des circuits en caravane ( à l’ancienne)vers le Tibet.
Excellent burger de yack, super soirée.
En rentrant à l’hôtel nous discutons avec un couple de français, elle voulait danser sur la place, moi aussi!
Seules, nous n’osions pas, mais l’union fait la force dit-on!
Rendez-vous est pris pour demain soir .

Un aperçu de la vieille ville:
image

image

image
image

Beaucoup de femmes portent le costume traditionnel
Et un peu de la périphérie :
image

La rivière fait la séparation entre ville nouvelle et vieille ville
image

Les pains sont enduits d’huile et mis à sécher sur le trottoir

image

Le séchage des champignons est une activité importante
image
Promeneuses
image

Les grosses maisons cossues sont coiffées d’une énorme verrière qui doit capter les rayons du soleil en hiver